A LA UNE

Marche vers les élections locales : Lancement d’un vaste programme de sensibilisation et d’information

Le Conseil Régional des Organisations de la Société Civile de Conakry (CROSC-C), a procédé mardi, 27 décembre 2016, au lancement officiel d’une campagne de sensibilisation et d’information des populations à la base sur les enjeux des élections locales à venir. La cérémonie s’est déroulée à l’hôtel de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, en présence de représentants de la CENI, du PNUD, du CNOCS et du Ministère de la Jeunesse.

Cette vaste campagne de sensibilisation couvrira les cinq communes de Conakry, les 33 préfectures et les 305 communes rurales de la Guinée.

Après ce lancement, le président du CROSC, M. Abdoulaye Sacko, a expliqué aux médias, les objectifs visés par son organisation à travers ce projet. «C’est d’abord pour renforcer la compréhension des populations sur les enjeux des élections locales, le rôle et la responsabilité des collectivités à la base sur le processus d’organisation des élections locales. Ensuite, permettre aux populations d’avoir confiance en elles-mêmes, c’est-à-dire que les uns et les autres puissent, s’il faut, se porter comme candidats à ces élections pour servir le développement à la base. C’est aussi pour amener les populations à choisir sur la base des compétences et non sur la base de questions subjectives», a-t-il expliqué.

Parlant de la stratégie à mettre en œuvre, M. Abdoulaye Sacko a indiqué qu’il sera procédé entre autres, à la formation et au déploiement d’animateurs communautaires au niveau des marchés communautaires et les lieux de cultes.

M. Pathé Dieng CENI

L’institution électorale était représentée par M. Pathé Dieng, le responsable du Département Sensibilisation. « Mon département salue et apprécie à sa juste valeur, l’organisation de cette rencontre qui va déclencher un processus auquel nous adhérons parfaitement et que nous allons accompagner dans la mesure de nos moyens« , a-t-il indiqué.

Le représentant du Conseil National des Organisations de la Société Civile (CNOCS),  a réitéré le soutien de son institution au bon déroulement de cette initiative. «Pour nous, en tant qu’organisation faitière, nous ne pouvons pas ne pas appuyer cette initiative parce que le volet suivi et évaluation, c’est nous qui allons le mener car nous avons le souci que le projet puisse être exécuté dans de meilleurs conditions,  afin que les partenaires (techniques et financiers Ndlr) puissent toujours avoir confiance à notre institution à travers ses démembrements», a déclaré M. Macky Guissé, secrétaire national du CNOSC, en charge des questions de renforcement des capacités.

Le représentant du PNUD, M. Ousmane Diarra, indiquera que les différents démembrements de son organisation sont disposés à se joindre s’impliquer davantage dans l’exécution du projet sur le terrain. «Le PNUD ne ménagera aucun effort pour appuyer le processus électoral en République de Guinée», a-t-il déclaré.

M’Bonet

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top