A LA UNE

Nomination de Malick Kébé : Fin de galère pour les coupables du drame de Rogabanè

Malick Kébé en casquette noire

Après une longue traversée du désert, l’ancien DG de l’Agence Guinéenne des Spectacles, Malick Kébé, condamné en janvier 2015 pour homicide involontaire, vient d’être promu à un nouveau poste administratif au compte du ministère en charge de la Culture et du Patrimoine Culturel.

A travers un décret publié ce vendredi 06 janvier 2017, Malick Kébé est nommé Directeur Général du fonds de développement des arts et de la culture.

Suite à une bousculade qui s’est produite lors d’un spectacle mal organisé à la place de Rogbané, causant la mort de 33  personnes le 29 juillet 2014, le Tribunal de Première Instance de Dixinn avait condamné les organisateurs et Malick Kébé, DG de l’Agence Guinéenne des Spectacles au moment des faits, à la peine de cinq mois et 8 jours de prison ferme et au payement d’une somme de 170 millions de francs guinéens à verser aux familles des victimes.

Depuis lors, il  a pratiquement perdu son poste de Directeur Général de l’Agence Guinéenne des Spectacles.

Cette année, ce n’est pas seulement l’ancien DG de l’AGS qui se relève de ce tournant malheureux de sa vie. Les organisateurs de ce spectacle « maudit », les frères M’Baye de Moeurs Libre Prod, sortent eux aussi, un nouvel album, preuve de leur retour sur la cène culturelle.

 

Quand aux familles des victimes, elles ont perdu à jamais leurs enfants morts parce que l’Etat et des promoteurs culturels, aveuglés par leur cupidité, n’avaient pas  pris des dispositions suffisantes pour leur éviter ce triste sort.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top