Actualités

Elections FEGUIFOOT : Ces candidats qui risquent gros !!!

Avec glouglou, les nouveaux statuts de la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT) ont été adoptés presqu’à l’unanimité des membres statutaires (111 voix pour, 9 voix contre et 1 abstention). C’était le 27  décembre 2016 au palais du peuple. L’euphorie d’une victoire obtenue après un travail, dit-on, de dur labeur, d’information et de sensibilisation, a fait perdre à certains, le sens de discernement et d’analyse succincte des textes.

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, notre rédaction s’est procurée une copie des statuts et vous dévoile le point jugé rédhibitoire, sauf changement de dernière minute, à la candidature de Amadou Diaby, Djibril Becken Diarra, Abdoul Karim Bangoura et Cie.

L’article 33 des nouveaux statuts semble être ce point piège. Il stipule que pour être membre du comité exécutif de la fédération, il faut justifier une expérience de manager dans le football (membre d’un comité exécutif ou secrétaire général d’un membre) d’au moins trois (3) ans durant les cinq (5) années qui précèdent la candidature de l’intéressé. Pour parler de ces trois personnes, il s’avère qu’elles ne remplissent pas ces conditions, sauf si d’autres informations relatives à leur parcours récent nous échappent.

Élu en 2015, Amadou Diaby n’a passé que huit (8) mois en fonction en qualité de vice-président avant que l’ouragan de contestation du leadership de Salifou Camara, alors Président de la fédération, dont il est l’instigateur principal, n’écourte leur mandat. Djibril Becken Diarra, ancien vice-président de la fédération, élu en 2011, a été suspendu en 2013 pour détournement de fonds.

Alors, l’ancien joueur du Hafia, qui aspire reprendre la place qu’il avait perdue à cette date, n’a à son actif que deux (2) années d’expérience au sein du comité exécutif. Les deux n’ayant aucune expérience cumulativement acquise au niveau des clubs depuis 2012, sauf par un arrangement, sont out pour ces échéances électorales à venir.

Même situation embarrassante pour le candidat déclaré, AKB. Ce dernier, après le rejet de sa candidature aux élections pour la présidence de la fédération en 2015, a intégré le bureau exécutif de l’AS Police.

C’est aussi clair que AKB qui a jubilé après le rejet des conditions d’éligibilité qui exigent le diplôme, devrait voir ses ambitions s’effilocher avec cette autre disposition. Une autre paire de manche qui nous réserve des jours passionnants.

Sadikou.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top