A LA UNE

Gambie : La Guinée terre de transit pour Yaya Jammeh qui arrive aujourd’hui avec Alpha Condé (les coulisses de la négociation)

Ce fut une vraie médiation de la dernière chance . Elle fut alors haletante , fastidieuse et incertaine à des moments. Il a fallu d’énormes efforts de médiation du Président guinéen pour que le Babila Mansa, au pouvoir en Gambie depuis 22 ans, accepte malgré lui, de rendre le tablier. Yaya Jammeh, après avoir eu les garanties de protection pour lui , sa famille et certains de ses proches, devrait arriver aujourd’hui en Guinée avant de rallier probablement une autre destination qui pourrait être définitive. Pendant combien de temps il devrait rester à Conakry ? On ne saura le dire avec certitude à cause de la discrétion que se sont conjurés les négociateurs sur le dossier.

Des arguments avancés par Yaya ont mis en difficulté la mission.

«Je reste convaincu que les élections ont été truquées» ,n’a cessé de brandir cet argument, le désormais ancien Président Gambien devant les médiateurs. Une façon pour lui de justifier sa pirouette.

«Quelles sont les garanties que vous m’offrez et qui soient plus rassurantes que celles accordées à Taylor qui a été finalement livré», s’est interrogé Yaya Diamey qui par cette question a laissé hagarde l’équipe d’Alpha Condé.

Avec la sagesse liée à son âge, et le travail souterrain mené par ses émissaires dont Tibou Kamara un de ses conseillers non officiels, doublé aussi bien évidemment de l’admiration que lui voue son interlocuteur d’en face, Alpha Condé tout seul, a réussi à débloquer la situation. Lui qui dans le subconscient du Babili Mansa, serait le seul chef d’Etat Africain sincère et soucieux de la vie du peuple Gambien en s’opposant à une intervention militaire, a eu raison de son positionnement, qui pourtant a été critiqué par ses pairs, notamment celui du Sénégal qui voulait vite régler le cas Yaya par la force.

Alpha Condé reste alors le héro de cette médiation. L’histoire retiendra que c’est bien lui qui a fait éviter à la Gambie un bain de sang aux conséquences humanitaires catastrophiques. Ce bain de sang était inévitable à l’opposé de la réussite des négociations, car l’ancien homme fort de la Gambie, entouré de ses affidés qui lui ont fait allégeance pour toujours, au prix de leur vie, ont juré de se battre jusqu’aux dernières gouttes de leur sang.

Dossier à suivre !!!

ML Cissé

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Barry

    31 janvier 2017 at 19 h 47 min

    Faux. Ceux qui l.entouraient allaient l’abandonner

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top