A LA UNE

Affaire Yaya Jammeh : Des détails importants sur la médiation (coulisses)

Après un travail hardi de médiation avec ses ingrédients lancinants d’impatience parfois et de persévérance, le Président Guinéen à réussi là où tous ses pairs ont échoué : passer par le dialogue pour convaincre leur homologue gambien à quitter le pouvoir.

En face, Yaya Jammeh avec son intransigeance habituelle soutenue par des arguments qui obligeaient l’équipe d’Alpha Condé à se triturer les méninges afin d’apporter les réponses appropriées. Parmi les conditions posées par le Babili Mansa, figurent en gras les garanties de sécurité pour lui , sa famille, ses proches et même ses militants et sympathisants qui sont restés au pays.

Son mentor, son model Président guinéen dont il ne cesse de vanter les approches panafricanistes, l’a convaincu par des cas pratiques en mettant en branle sa sagesse, son expérience et son immense carnet d’adresses bien fourni. Il a appelé tous les hommes influents du monde ou presque , excepté le nouveau président américain qui fêtait au  même moment son intronisation à la maison blanche.

 Des présidents africains, les secrétaires généraux des Nations unies et de l’Union africaine, le Président de la Commission européenne, des présidents de puissances occidentales, bref tous ont été appelés et mis sur haut parleur et ont échangé avec l’ancien dictateur de la Gambie. Il l’ont tous promis de veiller au respect de l’accord qui était sur point d’être signé, selon nos informateurs.

Ils ont aussi fait savoir à Yaya Jammeh, qu’ils empêcheront toute chasse aux sorcières contre lui où contre les personnes sus indiquées dans l’accord. Ils empêcheront aussi l’adoption par son pays de toute loi le visant directement.

 Cela voudrait dire que l’ancien homme fort de la Gambie ne fera l’objet d’aucune poursuite ? Tout laisse à croire, de toutes les façons , cela lui à été garantie.

La destination Guinée équatoriale, s’est invitée dans les discutions par Alpha Condé qui a convaincu le Président de ce pays, Obiang à adhérer à cette proposition. Ce dernier, il faut le rappeler nécessairement, a affrété son avion présidentiel pour venir chercher celui qui était en ce moment au centre de la préoccupation continentale.

Alpha Condé s’annonce donc comme étant un des grands médiateurs sur qui peuvent compter les africains à l’absence de Blaise Compaoré qui, était devenu un négociateur confirmé.

Alors qu’il ne ressemble pas à ce dernier qui a bazardé cet acquis immense à cause de ses velléités fétides et insensées à se pérenniser au pouvoir.

ML Cissé

Commentaires

commentaires

2 Commentaires

2 Comments

  1. Melt

    22 janvier 2017 at 14 h 16 min

    Sadam Houssein avait reçu une promesse ferme des USA avant d’envahir le Koweït. La suite, on le connaît: tragique pour lui. Que dire de Taylor ? Merci à CÉDÉAO, la Gambie a survécu de son dictateur et Jammeh fait partir désormais du passé.

  2. zakaria haroune

    22 janvier 2017 at 14 h 30 min

    Bravo , Alpha Condé futur pdt de l’U.A et avec
    Moussa Faki , le ministre tchadien des Affaires étrangères, qui est candidat à la présidence de la Commission de l’Union africaine formeront un couple avec l’appui de l’Idriss Deby Itno , President actuel de l’U.A pour la paix en Lybie et le reste du continent . plein succès .

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top