Actualités

Union africaine : De retour à Conakry, Alpha Condé fait un compte rendu du 28ème sommet et évoque des avancées

Le Chef de l’Etat, élu Président en exercice de l’Union africaine, est renté à Conakry ce jeudi 02 février 2017, en provenance d’Addis-Abeba où il avait pris part au 28ème sommet de l’organisation panafricaine.

De l’aéroport  international Conakry-gbessia à Kaloum, le cortège présidentiel a été applaudi par une  foule en liesse le long de l’autoroute Fidel Castro. A la place des martyrs, le tout nouveau président de l’UA a tenu un discours dans lequel il a égrainé quelques avancées du sommet qui vient de s’achever. 

« … Ce qui est important aujourd’hui de ce 28ème sommet, ce n’est pas qui est Président qui ne l’ai pas. C’est les avancées extraordinaires que cette assemblée a apportées à l’Afrique. La première, c’est l’indépendance financière de notre organisation. En effet, l’UA était financée à plus de 70% par les puissances extérieures. Comment voulez-vous dire que vous voulez être indépendant, alors que vous n’êtes pas indépendant financièrement ? A Kigali, nous avons chargé le Président Kagamé de nous faire des propositions afin que nous assumions nous-mêmes nos responsabilités. C’est-à-dire le financement de l’UA. Ce qui s’est fait par l’obtention des 0,20% des importations. Ça c’est un acquis fondamental, parce que sans indépendance financière, il n’y a pas d’indépendance.

Le deuxième acquis fondamental, c’est les reformes que le Président Kagamé a été chargé de proposer qui ont été toutes adoptées par ce sommet.

Le troisième, tout le monde se demandait si on arriverait à mettre une direction de la commission puisque nous n’avions pas réussi à Kigali. Cela c’est très bien passé, toute la commission a été élue.

Le quatrième, c’est l’unité. Les chefs d’Etat africains ont montré que nous pouvons avoir des divergences profondes sur un sujet donné en Afrique, mais que cela ne peut pas nous empêcher de nous unir face à tous les grands défis auxquels l’Afrique est confrontée aujourd’hui. Bien sûr le problème du Polisario est un problème important, mais aujourd’hui nous avons la recherche de la paix, nous avons l’insécurité, l’immigration sauvage, le problème du climat, et le problème de l’énergie qui sont des problèmes fondamentaux pour l’Afrique (…) Nous sommes plus d’un million d’habitants. Si des interventions des casques bleus c’est en Afrique, 70% des décisions au Conseil de sécurité (de l’ONU Ndlr) c’est en Afrique, comment l’Afrique ne peut pas être représentée au Conseil de sécurité ? C’est pourquoi j’ai demandé qu’on charge le Président Zouma d’être notre porte-parole afin qu’on rende justice à l’Afrique au niveau de l’Union Africaine.

L’immigration, nous voyons nos jeunes mourir dans les eaux de la méditerranée ou dans le désert du Sahara. Pour ne pas être défavorisé dans les négociations avec l’Union européenne, nous avons chargé le président Mousseveni de l’Ouganda de parler au nom de toute l’Afrique pour négocier avec l’UE afin que les intérêts de nos enfants et de nos femmes soient bien défendus. Nous avons eu comme thème, utiliser la démographie pour l’emploi jeune mais l’union africaine prenait des décisions sans suite (… ) Nous avons chargé le président Lungu de la Zambie d’être notre leader pour la lutte contre le mariage précoce des jeunes filles…

L’Afrique ne peut pas avancer si nous n’avons pas un marché commun. C’est pourquoi nous avons chargé le président Issoufou Mahamadou du Niger d’être le leader pour le libre-échange afin que le commerce intra africain demeure l’essentiel. Voilà donc les avancées de ce sommet qui est fondamental» a livré le président Alpha Condé, président en exercice de l’Union Africaine. Le Chef de l’Etat a aussi salué le retour du Maroc au sein de l’UA.

 A noter qu’au mois de juillet prochain,  Conakry devrait abriter une réunion de l’organisation continentale. Alpha Condé a demandé aux citoyens de la capitale guinéenne, qui sera un passage obligé durant ce mandat d’un an, de la rendre propre s’ils veulent l’accompagner dans l’exercice de ses nouvelles fonctions.

Mamadou Sagnane était sur les pas du président

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top