Actualités

Environnement/Le ministre de l’Enseignement Supérieur sur les conséquences de l’agression des côtes : « Nous courons un risque grave ! »

Le ministre Abdoulaye Yero Baldé

A l’occasion du lancement de la troisième édition du Festival International du Film Environnemental de Conakry, vendredi dernier à l’Université Gamal Abdel Nasser,  le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, a profité pour joindre sa voix à celles de ces nombreux acteurs qui ne cessent d’attirer l’attention du public sur la situation environnementale de la capitale guinéenne. 

<<Regardez comment notre capitale Conakry est sale, voyez comment les côtes de Conakry et au-delà, sont agressées, je ne sais pas si vous vous rendez compte. Aujourd’hui, très peu voient la mer, alors que Conakry est entourée par la mer et nous courons un risque grave. Il y a quelques mois ou peut être un an, Jeune Afrique à publié une carte concernant le réchauffement climatique. Et sur cette carte, les cotes menacées sont en rouge et Conakry et Conakry fait partie>>, dit-il devant un public largement dominé par des étudiants et des hommes de culture.

Abdoulaye Yéro Baldé donne un exemple pour prouver davantage que Conakry et ses environs sont menacés.  « Aujourd’hui, l’île de Kabak est menacée de disparation à cause de l’agression de la mer tout autour de Conakry. Je ne sais pas si vous avez vu la semaine dernière, un reportage sur les jeunes agriculteurs à Kabak, qui ne pouvaient exploiter que pratiquement 300 hectares sur environ plus de 8000 hectares. Notre existence est menacée parce que l’homme ne respecte plus son environnement », alerte le Ministre.

Le festival a pour objectif de promouvoir la protection de l’environnement dans un pays où, comme essayait de l’expliquer le ministre, l’agression de la mer et d’autres comportements de l’homme sur la nature, exposent les habitants à un risque environnemental non moins considérable.


Alhassane Djigué.

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top