Actualités

A quelques heures du congrès de la Féguifoot, les imams manifestent leur soutien à Antonio Souaré 

Ce vendredi saint, un collectif d’imams a réuni du monde dans l’un des quartiers les plus conservateurs de Kaloum dans la zone que tous appellent « Point Zéro ».

Objectif, formuler des prières dans la mosquée de Boulbinet en soutien à la candidature d’Antonio Souaré à la présidence de la Féguifoot. Chose qui n’avait jamais été faite en pareilles circonstances dans la capitale guinéenne depuis la fin de l’ère de la Révolution.

Tout cela, pourquoi faire ? La réponse à cette question se trouve dans le fait qu’un natif du coin, en l’occurrence l’ancien capitaine du Syli national, Abdoul Karim Bangoura AKB, avait été empêché de se présenter pour la conquête du poste de président de la Féguifoot lors de l’élection dernière.

Cette fois-ci, il marque d’une belle empreinte son retour chevaleresque puisqu’il avait bénéficié à l’époque d’un soutien de poids. Celui d’Antonio Souaré, ce richissime homme d’affaires et patron de la puissante holding GBM qui aurait usé de son influence dans sa ville natale de Kindia pour faire introduire la candidature d’AKB par le club WaWa FC de la localité. Mais, bon, la candidature n’avait été reçue, mais le bienfait, AKB ne l’a pas oublié. D’où son soutien à la candidature de son bienfaiteur.

Il n’est donc pas surprenant qu’un grand monde se mobilise autour de lui et participe à cet événement dans cette célèbre et historique mosquée où les sages ont choisi de manifester leur soutien tout en bénissant le duo AKB-Antonio engagé à prendre le contrôle de l’instance suprême de notre football pour les quatre prochaines années.

Bien évidemment, le candidat Antonio Souaré connaît la valeur spirituelle d’une bénédiction de masse. Il sait que pareille occasion est une ultime aubaine de s’adresser à Dieu car le prophète Mohamed (PSL) nous a enseigné que « Ce ne sont pas les ambitions des hommes qui se réalisent mais c’est la volonté de Dieu qui s’accomplit « .  Il saisit tout aussi bien le message.

Celui du choix de soutenir sa candidature, lui, l’homme du consensus. Il déchiffre par ricochet que le soutien et les bénédictions des imams vont dans le sens du rassemblement des filles et fils du pays autour du présent et de l’avenir du football guinéen.

Cet objectif fait que toutes les prières formulées en cet endroit convergent dans un seul sens : Que le Tout-Puissant Allah continue à guider les pas d’Antonio Souaré vers une grande réussite dans ses affaires, tout comme dans ses nobles ambitions de faire prospérer le football guinéen, tout en lui accordant longévité, et paix du cœur !

Cela force respect et admiration. C’est un signe qui ne trompe pas. A ce sujet d’ailleurs, le président Ahmed Sékou Touré nous enseignait que la jeunesse a toujours raison.

Et cette vérité démontre que dans un bon encadrement suivi d’une organisation remarquable la jeunesse est capable de faire bouger les montagnes. Autrement dit la réussite vient au bout de l’effort.

Mais pour cela, jeunesse a besoin d’homme d’honneur capable de faire changer positivement les choses et montrer le chemin, le bon et le meilleur chemin, qui mène à la réussite. Antonio Souaré est cet homme-là. C’est lui l’homme de la situation.
Par Ibrahima Diallo

Directeur général de la radio Libeté FM, Conakry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top