Actualités

Lancement de Guinea Airlines : l’état d’abandon des aérodromes, l’autre obstacle

Le retard accusé dans la réalisation d’une promesse du Président Alpha Condé, de doter la Guinée d’une compagnie aérienne nationale, a valu beaucoup de critiques à son régime. Cette compagnie est là désormais, mais elle ne s’appellera pas Air Guinée, et n’appartient pas à l’Etat, selon les informations données.

Guinea Airlines, une nouvelle compagnie de droit guinéen, née du partenariat entre GBM du Guinéen Antonio Souaré et un groupe français, a été présentée ce samedi au public. Mais pour que les vols de cette compagnie commencent à desservir les villes de la Guinée, il y a bien un obstacle qui demande de l’investissement de la part de l’Etat.

« Notre compagnie qui se veut ambitieuse, attend du ministère des Transports et de ses services compétents qu’ils dotent nos aérogares nationales d’installations  appropriées et réhabilite les pistes  d’atterrissage permettant d’assurer un trafic aérien régulier et sécurisé« , a souligné Antonio Souaré, président du comité de surveillance.

« Je saisi cette occasion pour affirmer au peuple de Guinée, ma détermination et celle de tout mon gouvernement, à lui offrir des meilleures opportunités d’un développement réel notamment, comme l’a demandé le président du Conseil d’administration, la réhabilitation des pistes de Kankan, N’zérékoré, Labé, Faranah, Siguiri…afin que les avions puissent y atterrir« , a répondu Alpha Condé.

Pour sa part, le Ministre des Transports, Oyé Guilavogui, a affirmé devant la presse que parmi les pistes concernées, il y a deux qui seront bientôt prêtes : N’Zérékoré et Kankan. A partir de la semaine prochaine, la récupération des emprises des pistes occupées par les citoyens, va démarrer, a rassuré le ministre. Tout devrait être fait avant fin mars.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top