Actualités

Primature : Le PM Mamady Youla préside le 3e comité de pilotage du Bureau d’Exécution Stratégique (BES)

Conakry, le 27 Février 2017 – Sous la tutelle du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Mamady Youla, le troisième Comité de Pilotage du Bureau d’Exécution de Stratégique (BES) s’est tenu le mercredi dernier à la Primature. C’était en présence du Directeur de Cabinet à la Présidence de la République, Ibrahim Khalil Kaba, des Ministres en charge de l’Agriculture, Jacqueline Marthe Sultan, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Abdoulaye Yéro Baldé, des Postes, Télécommunications, et de l’Economie Numérique, du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, du Conseiller Spécial du Premier Ministre, Khader Barry, du Directeur Général de l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP), des représentants du Ministère des Mines et de la Géologie, et enfin de l’équipe permanente en charge de la mise en œuvre des résolutions.

 

Pour rappel, le BES est une initiative du Premier Ministre Mamady Youla qui vise à renforcer la culture de travail alliant méthode et performance au sein de tous les ministères, départements et agences étatiques. Cette approche, axée sur les résultats, est articulée autour de 4 principales initiatives que sont :

1.    La relance de la filière ananas à travers l’appui à l’extension et à l’irrigation des terres, l’amélioration de l’accès et l’utilisation des engrais, l’appui à la commercialisation à l’international à travers le renforcement des capacités des producteurs et exportateurs. A l’horizon 2018, il est prévu d’arriver à des superficies cultivées de 600 ha pour un rendement de 40t/ha et des exportations qui pourraient atteindre 450t.

2.    La formation dans le secteur minier via l’appui à la mise en œuvre de formations rapides et spécialisées, l’appui au renforcement de l’Institut Supérieur des Mines et de la Géologie (ISMG) et à la mise en œuvre du projet de construction de l’Ecole d’Excellence en Mines et Géologie, l’appui à la mise en œuvre d’un programme de renforcement des Petites et Moyennes Entreprises locales.

3.    La Gouvernance. Ce volet consiste à appuyer l’animation d’un groupe thématique pilote dans le cadre du Cadre de Concertation et de Coordination (CCC) entre le Gouvernement et les Partenaires Techniques et Financiers et la mise en place d’outils et processus de pilotage et de reporting. Il s’agira aussi de favoriser le déploiement et la mise à l’échelle du pilote au sein du CCC à travers un appui à la cellule technique et à d’autres groupes thématiques.

 

4.    Et enfin, un volet  Leadership à travers la mise en place d’un programme de Leadership pour renforcer les capacités de l’administration et développer une nouvelle génération de leaders de la fonction publique.

Au cours de cette rencontre, qui avait pour principaux objectifs de faire l’état d’avancement des initiatives, de présenter un plan d’actions détaillé avec le budget requis et enfin de proposer des pistes de solution pour la mobilisation des ressources, les participants ont surtout échangé autour des initiatives portant sur la relance de la filière ananas et celle sur la formation dans le secteur minier.

 

Ainsi, en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture, le BES a identifié quatre actions phares qui sont en cours de réalisation pour des résultats dès le premier trimestre 2017. Il s’agit de :

 

v La mise à disposition de motopompes à des coopératives de producteurs ;

v Lancement d’une émission de radio spécialisée sur les techniques culturales ;

v L’élaboration de manuels de formation à destination des agents de formation et des producteurs ;

v L’appui aux organismes de formation des producteurs.

 

Concernant l’initiative Mines, un objectif de formation de 5.000 jeunes par an dans le secteur minier a été fixé pour l’horizon 2020. Pour ce faire, différentes pistes ont été retenues.

Tout d’abord le renforcement du dispositif de formation des ouvriers spécialisés par :

 

1)    l’appui à la mise en place d’Unités de Formation Mobile (UFMo) spécialisées.  Trois UFMo seront déployées dans les régions de Boké, Kindia et Kankan, à proximité des projets miniers avec pour objectif de former 7.800 ouvriers entre d’ici 2020 ;

2)    l’appui au renouvellement des équipements du Centre de Formation Professionnelle (CFP) de Boké ;

3)    la création et l’animation d’un comité de coordination entre les acteurs publics (ministères et structures de formation) et privés (sociétés minières et sous-traitants).

 

Puis, il s’agira d’appuyer le renforcement de l’ISMG et la construction de l’Ecole d’Excellence en Mines et Géologie. Cela passera notamment par :

 

a)    l’appui au renouvellement des infrastructures pédagogiques de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie (ISMG)

b)    et l’appui à la mise en œuvre de l’étude de faisabilité, la mobilisation des ressources financières et l’élaboration du cahier des charges du projet de construction de l’Ecole d’Excellence des Mines et Géologie.

Enfin, pour atteindre l’objectif de formation de 5.000 jeunes par an dans ce secteur, il faudra développer un programme de renforcement des capacités des PMEs sous- traitantes par :

      i.         l’identification des besoins en produits et services des principales sociétés minières dans la région de Boké dans les 5 à 10 prochaines années ;

    ii.         le Développement d’un programme de renforcement des capacités des PMEs locales pour l’approvisionnement des sociétés minières en produits et services.

 

Dans le cadre de la mobilisation des ressources, pour le développement des UFMo par exemple, plusieurs sources de financement pourront être considérées pour assurer la pérennité du dispositif (contributions des sociétés minières, des lauréats, des partenaires techniques et financiers ou encore la taxe d’apprentissage).

 

Aussi, au cours de ce comité de pilotage, il a été envisagé la tenue d’un forum pour la présentation et la promotion de la lettre de Politique du contenu local, en étroite collaboration avec l’entreprise Guinea Aluminia Corporation (GAC), le BES et le Ministère des Mines et de la Géologie. L’objectif premier du Forum sera d’informer sur la Lettre de Politique Nationale du Contenu Local (LPNCL) en cours d’élaboration et d’annoncer la politique nationale de contenu local pour le secteur minier.

 

En conclusion, si des avancées considérables dans la mise en œuvre de ces initiatives sont perceptibles, des défis non moins importants ont été soulignés. Il s’agit de la disponibilité de ressources humaines locales pour étoffer l’équipe du BES et la mobilisation des ressources pour une exécution efficiente du programme. Après les observations et les interrogations des participants, le Premier Ministre Mamady Youla a tenu à féliciter l’équipe du BES pour le travail abattu en un temps relativement court, avant de l’exhorter à tenir compte des apports et amendements discutés au cours de ce comité de pilotage. Rendez vous a ensuite été pris pour avril, date de la prochaine rencontre du comité de pilotage.

 

La Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top