Actualités

Insécurité : le recteur de l’université de sonfonio, victime d’une attaque à mains armées

C’est une opération digne d’un film hollywoodien qui s’est déroulée dans la nuit du lundi au mardi au domicile du recteur de l’UGLC de Sonfonia.

Retour sur les faits…

Selon les victimes, c’est à 2 H du matin que  des bandits armés, au nombre d’une vingtaine, ont fait irruption chez Mamady Kourouma à Sonfonia centre1. Ils ont tout d’abord forcé l’entrée du bâtiment ou logent la seconde épouse du recteur et ses enfants. Ils ont retourné toute la chambre, prenant avec eux des objets de valeur comme des bijoux, de l’argent et autres objets importants. Dans leur mouvement, l’un des malfrats aurait même violé l’une des filles dans la chambre des enfants qui a aussi été pillée.

Agissant sans aucune crainte, ils vont tirer plusieurs coups de feu en l’air et se diriger vers le deuxième bâtiment où loge le père de famille, Mamady Kourouma. Dans leur avancée, ils mettront les deux vigiles au respect en les ligotant copieusement. Toujours en groupe, les envahisseurs vont prendre à partie le recteur à qui on demandera de donner tous les biens en sa possession, ce qu’il fera sans trop protester. Il sera ensuite blessé au visage lorsque ses bourreaux,  voulant repartir, ils vont casser les vitres de l’une des fenêtres, les éclats l’atteindront au visage.

C’est dans un état de choc et avec un air de traumatisme que nous avons rencontré la victime à son domicile. Il mettra sa mésaventure au compte du destin sans trop de commentaires.

 « Ils étaient très nombreux et ils m’ont dit qu’ils sont venus pour accomplir une mission. Il ne portaient pas de cagoules, nous discutions. Il ont pris des téléphones, de l’argent, des bijoux et même le poste téléviseur au salon », nous a confié Mamady Kourouma avant de rajouter « ce sont des choses qui arrivent, j’ai un ami qui a aussi été attaqué récemment, c’est pratiquement la même chose».

La BAC 13 de Sonfonia s’est rendue sur les lieux à 4 heures du matin, après le départ des auteurs de cette attaque. Pour l’heure des enquêtes seraient ouvertes et les deux gardiens sont premiers suspects arrêtés par la police.

Antoine K.

Pour guineepanorama.com

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top