A LA UNE

Le député Fodé Maréga : «Nous ne voulons pas de candidatures indépendantes à Dinguiraye !» (Interview exclusive)

H. Maréga

Dans une interview exclusive accordée à la rédaction de Mosaiqueguinee.Com, le député uninominal de Dinguiraye, a accepté d’évoquer ses relations avec ceux qui l’ont élu en 2013.  Honorable Fodé Maréga dit avoir beaucoup apporté à sa préfecture où d’ailleurs, dans le cadre des élections communales à venir, il ne souhaiterait pas de candidatures indépendantes.

Lisez !

Mosaiqueguinee.Com: Il se dit que Fodé Maréga est rejeté par la base de l’UFDG à Dinguiraye, est-ce vrai ?

H. Maréga: Pas du tout ! Quand vous allez à Dinguiraye et que vous voyez la façon dont je me remue… je n’ai aucun problème en particulier. C’est simplement qu’il y a certains qui estiment que je suis le soutien d’un autre et décident de ne pas me soutenir mais moi je leur dit que je suis le député uninominal de Dinguiraye, j’ai été élu par toute la population de Dinguiraye et je souhaite que sereinement, nous soyons en ordre de bataille, que l’UFDG est très implantée, très forte et que tout se fera dans l’UFDG. Nous ne souhaitons pas et nous ne voulons pas de candidatures indépendantes à Dinguiraye. Nous voulons un candidat fort pour la mairie de Dinguiraye et pour les autres communes dans les sous-préfectures.

Mosaiqueguinee.Com: Vous venez de dire que lorsque vous séjournez à Dinguiraye, vous vous remuez bien, est ce que ça vous encourage à vous porter candidat aux législatives de 2018 ?

H. Maréga: On ne sait pas ce qui peut se passer avant 2018, seulement ce que nous savons, c’est que nous avons fait beaucoup à Dinguiraye. Nous nous battons énormément à Dinguiraye. Je peux vous dire qu’aujourd’hui s’il y a la télévision nationale à Dinguiraye, c’est grâce à moi, s’il y a la radio rurale qui fonctionne, c’est grâce à moi. S’il y a des radios rurales qui fonctionnent dans les sous-préfectures, c’est grâce à moi parce qu’il a fallu l’intervention et la main à la poche pour que ces outils apparaissent. Pour l’électricité, aujourd’hui, il y a un grand transformateur qui est arrivé à Dinguiraye, il a fallu que je me remue aussi pour que ce transformateur arrive. La sonorisation de la mosquée sans compter les salaires des travailleurs de la mosquée, les chaînes musicales au niveau des sous-préfectures, les  maillots, les ballons, les interventions dans les mosquées, surtout à l’hôpital les conteneurs de 40 pieds de matériel médical…

Je sais que c’est tout ce bilan qui sera en 2018 et je suis confiant si réellement nous avons une mission et cette mission est de ratisser large pour qu’en 2020, El’hadj Cellou Dalein soit Président de la République.

Interview réalisée par Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top