Actualités

OGP : les patrons des agences de publicité en colère

Un Bras  de fer est engagé entre  l’Office Guinéen de Publicité (OGP) et les professionnels évoluant dans le secteur. L’Union Nationale des Agences et Régies Publicitaires de Guinée rejette des résolutions prises par le Conseil  d’administration lors de  sa toute première session. Parmi ces recommandations, il y a l’obtention de  la licence d’agrément qui passe désormais de 20 à 40 millions de francs guinéens.

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi à Conakry, les patrons des agences  de publicité annoncent l’organisation  le lundi  06 mars  prochain d’un sit-in  devant les bureaux de l’OGP. La démarche vise selon eux,   à  dénoncer   ce qu’ils appellent une violation du décret du chef de l’Etat   par ceux qui ont la charge de réguler le secteur de la publicité.

« Nous   agences  de publicité,   nous nous sentons  marginalisés  dans les prises de décision  pour  une  reforme   du  secteur. L’union nationale des agences et des régies de publicité accuse  Paul Moussa Diawara et Sanoussy Bantama Sow , respectivement Directeur général de l’OGP et Président du C.A d’avoir violé le décret du chef de l’Etat portant  création et organisation du Conseil d’Administration de l’Office Guinéen de Publicité (OGP)« , a indiqué  Namory Kourouma  Secrétaire Général de l’Union des agences de publicité.

Le  Conseil d’Administration  doit avoir 11 membres dont l’un est issu des agences de publicité. Cette disposition est violée par l’administration publicitaire, disent-ils.

La licence  d’agrément  passe désormais de 20 millions  à 40 millions de francs guinéens. Une résolution prise au terme de la première  session du Conseil d’Administration dirigée par Sanoussy Bantama.  Les professionnels de publicité parlent  d’une décision  unilatérale et n’entendent pas se plier.

Ces patrons des agences de publicité  dénoncent aussi une mauvaise foi  du  ministre de la Communication. Ils disent avoir usé de tous les moyens  pour rencontrer Rachid   N’diaye, mais il n’ont pas pu.

AMADOU OURY BARRY

 

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top