Actualités

Réforme de l’enseignement supérieur : Vers un nouveau bras de fer entre Yéro Baldé et les fondateurs d’universités privées

Les réformes en cours du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Formation Professionnelle, Abdoulaye Yéro Baldé, risquent de provoquer un nouveau bras de fer entre le gouvernement et les fondateurs d’universités privées.

La publication hier des résultats provisoires du recensement biométrique des étudiants par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, irrite la colère de ces promoteurs d’universités. Au total, le ministère parle de l’existence de plus de 31 mille quatre cent étudiants fictifs au sein des institutions d’enseignement supérieur privées de Conakry où l’Etat a des boursiers.

Ce nombre est contesté par certains patrons d’universités qui se plaignent par ailleurs du retard dans le payement des frais d’étude des boursiers de l’Etat.

La CRESUP, une organisation qui réunit des fondateurs d’universités privées, devrait avoir une réunion ce jeudi dans l’après-midi autour de la publication de ces résultats provisoires.

En attendant de savoir les décisions qui en résulteront, il faut noter que certains fondateurs disent n’avoir pas été conviés à temps par les autorités du ministère pour venir assister à la publication desdits résultats.

Ils estiment par ailleurs que le ministère aurait dû partager les résultats avec les administrations de ces universités avant de les mettre à la disposition de la presse.

TAC

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top