Actualités

Colère des patrons d’agences de publicité : la réplique cinglante de Paul Moussa Diawara

L’Office Guinéen de Publicité (OGP), reste droit dans ses bottes ! Toutes les résolutions prises par le Conseil d’Administration seront appliquées à la lettre, prévient Paul Moussa Diawara.

Le Directeur général de l’OGP justifie l’augmentation du prix de la licence, qui est passé de 20 à 40 millions de francs guinéens, par l’accroissement selon lui, des charges auxquelles  fait face son entreprise.

« Depuis 7 ans, le prix de la licence n’a pas bougé, pourtant de lourdes charges pèsent sur l’entreprise. Nous avons ouvert des agences dans les 5 communes de Conakry et dans les régions administratives. Le personnel est passé de 18 à 150 aujourd’hui, ensuite il y a les redevances et taxes que nous payons à l’Etat.  Au regard de tout cet engagement, je trouve raisonnable ce prix de licence à 40 millions. Ces responsables d’agences nous font un mauvais procès » se lâche le Directeur de l’OGP .

Les responsables d’agences de publicité crient aussi à leur exclusion au sein du Conseil d’Administration. Ces allégations sont rejetées en bloc par le Directeur de l’OGP. « C’est moi qui me suis battu pour qu’ils aient une place, mais la loi ne le prévoit pas. Qu’ils soient dans le conseil ou pas je suis leur interlocuteur direct », tranche le Directeur de l’OGP.

Face aux menaces proférées par les patrons d’agences qui prévoient de battre le pavé ce lundi devant les locaux de l’OGP, Paul Moussa Diawara se montre intraitable. S’ils veulent, dit-il, ils n’ont qu’à marcher, c’est la loi qui les autorise mais nous n’allons pas reculer, toutes les décisions prises seront appliquées, ceux qui ne sont pas prêts à l’accepter vont quitter le secteur mais la reforme enclenchée ne s’arrêtera pas, prévient le patron de l’OGP.

Amadou Oury Barry 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

To Top