A LA UNE

EDG Kankan : les dessous d’un délestage inattendu !

Une montagne qui accouche d’une souris. C’est le moins que l’on puisse dire au vu de la situation actuelle que traverse l’EDG de Kankan. Pourtant, cette entreprise publique vient d’être dotée d’une nouvelle centrale thermique de six groupes pour une capacité de 1000 Kilowatts chacun. Ce dispositif «flambant neuf», vient ainsi en appui aux deux anciens moteurs de 3 KWA au total. Pour le commun des mortels, les récurrents problèmes de desserte de la ville étaient d’ores et déjà réglés, allusion faite au récent séjour d’Alpha CONDE à Kankan, durant lequel la desserte était de 24 h/24.

«Ce n’était qu’un bonus, désormais la desserte sera de 6 heures chaque jours et pour toute la cité à la fois», a confié un cadre de la Société d’Electricité de Guinée lors d’un entretien accordé à l’antenne locale de Mosaiqueguinee.com. Délestages répétés ou privation des quartiers entiers en courant électrique, tels sont les récurrents casse-têtes qui suscitent l’indignation de nombreux abonnés d’EDG et l’autorité préfectorale.

Raison pour laquelle, Aziz DIOP, le Préfet de Kankan et sa suite, se sont rendus sur le site de ladite centrale thermique ce vendredi, 3 mars. Sous le feu de questions de la presse, Soukou MANSARE, le Chef de Centrale, parle de panne technique et de manque de pièces de rechange occasionnant une production énergétique en deçà de toute prévision.

Pire, à ce jour, parmi les six nouveaux groupes, «seuls quatre fonctionnent et leurs chances de survie restent minces». Pour bon nombre d’observateurs, le risque d’un retour au traditionnel système d’alternance voire un arrêt systématique des groupes est éminent. D’autres estiment que : «ce ne sont que des groupes obsolètes, repeints qu’on a envoyés à Kankan».

«A peine mise en marche, regardez la quantité de pièces gâtées, n’est ce pas une manière de nous charger inutilement en nous mettant en mal avec la population», nous a soufflé un agent de la Société stupéfait devant l’ampleur des travaux de réparation.

A date, l’EDG ne mise plus que sur ses deux vieux groupes de 3 KWA pour desservir une clientèle qui devient de plus en plus explosive surtout en cette période de grande chaleur.

Rappelons tout de même que cette capacité, comme par le passé, est nettement inférieure à la demande.

 Mamadi CISSE, Correspondant Régional de mosaiqueguinée.com à Kankan

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top