A LA UNE

Affaire Bantama-Malick : «c’est son garde du corps qui m’a bousculé », réagit Bantama

L’affaire défraie la chronique et déchaîne les passions les plus folles à Conakry. Il s’agit de ce qui convient d’appeler désormais le feuilleton Malick sankhon et Bantama Sow qui sont tous des cadres du parti au pouvoir, le Rpg arc-en-ciel.

Le premier est Directeur de la caisse Nationale de Sécurité Sociale et le deuxième est Ministre conseiller spécial du Président de la République. Ces deux, en se fiant à l’incident de ce lundi lors d’une passation de service au ministère de l’environnement , se vouent une adversité insolente.

Justement pour parler de cet incident, notre rédaction a joint Bantama Sow qui a brièvement effleuré le sujet, estimant que c’est un non-événement. «Quand je suis arrivé, j’étais de passage, son (NDLR : Malick Sankon) garde du corps m’a bousculé et bizarrement son patron qui était tout près a bien dit à haute et intelligible voix «à fatara» »,  a dit le ministre conseiller à la présidence sans plus de commentaire.

Des témoins contactés et présents sur les lieux, confirment les propos tenus par Bantama et affirment par ailleurs que le ministre conseiller aurait menacé de faire arrêter le garde du corps . Ils ajoutent également avoir entendu l’activiste incontestable du Rpg arc-en-ciel s’interroger sur le dédain avec lequel il aurait été traité par le fondateur du CRAC devenu la CRAC.

Aux dernières nouvelles, les deux auraient fumé le calumet de la paix. 

ML Cissé

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top