A LA UNE

Coléah : La production de passeports, perturbée par le manque de courant mais aussi de carburant

La galère continue pour les demandeurs de passeport guinéens.  En effet, depuis deux semaines, ils ne peuvent pas se faire établir ce précieux document de voyage, faute d’électricité, mais aussi et surtout faute de carburant, pour faire tourner les Groupes électrogènes du ministère dirigé par Mr Abdoul Kabèlè Camara.

Conséquence, de nombreux guinéens, parmi lesquels, des malades qui attendent d’être évacués, sont bloqués à Conakry. Il n’est un secret pour personne que depuis novembre, EDG est incapable de fournir du courant à la capitale guinéenne.

Celle-ci, à maints endroits, aussi bien à Kaloum, centre administratif et des affaires, qu’en haute banlieue, les perturbations sont telles que pendant la journée, il n’y a pas de courant. Une situation qui perturbe sérieusement les activités des PME et le quotidien des ménages.

Apprendre que les Groupes électrogènes du ministère de la sécurité, manquent de carburant, en pareilles circonstances, pour assurer le relais, est une situation dramatique qui doit interpeler au plus haut niveau.

 Au ministre Kabèlè et à son Daaf de s’expliquer ! C’est inadmissible ! Où vont tous les montants de la contrepartie de production de ces passeports, qui reviennent à la Guinée ? Soit 350.000 GNF par passeport pour l’Etat guinéen!

Bouba !

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top