Région

Kankan : les Chefs de quartier à l’école des préparatifs des journées de vaccination contre la poliomyélite

«Avec ou sans argent, nous devons tous nous battre contre la polio», a affirmé Aziz DIOP, le préfet de Kankan. Il l’a dit ce mardi 7 mars devant une trentaine de chefs de quartier de la commune urbaine, des officiels de la santé, de l’administration publique et des partenaires. Cette rencontre avait pour but d’informer et sensibiliser les chefs de quartier afin qu’ils s’impliquent davantage dans le processus des journées de vaccination contre la poliomyélite du 10 au 13 mars prochain.

Selon Boubacar DAFF, le Directeur Préfectoral de la Santé, ce premier tour de 2017 vise à vacciner 151. 142 enfants de 0 à 5 ans. Pour y parvenir, 587 agents vaccinateurs sont mobilisés pour cette opération de porte à porte. 90 mobilisateurs sociaux auxquels s’ajoutent les 27 chefs de quartier doivent œuvrer à apporter un caractère légitime à l’action.

Le Préfet de Kankan, s’est tout d’abord félicité des résultats obtenus lors du 9ème et dernier tour de l’an dernier, qui ont permis aux préfectures de Kankan et Siguiri de sortir du sombre tableau des zones à haut risque de contagion de la polio.

Il a en outre, exhorté les chefs de quartier à redoubler d’efforts en vue de pérenniser ces acquis. A une doléance posée par Mamoudou DIAWARA, le chef de quartier de Bordeau et porte-parole de ses pairs, le préfet répond : «avec ou sans argent nous devons tous nous battre contre le polio virus».

Selon nos informations, la participation des chefs de quartiers à ces JNV (Journée Nationales de Vaccination) n’est jusque-là pas budgétisée. Mais le Directeur Préfectoral de la Santé (DPS) de Kankan a déclaré à la presse qu’il remontera cette doléance à qui de droit.

Mamady Cissé, correspondant régional de Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top