Actualités

Forte mobilisation des femmes de Conakry à l’occasion du 8 Mars, la fête des femmes

La fête Internationale de la femme a été célébrée dans la matinée de ce 8 Mars dans l’apothéose au Palais du Peuple en présence du Président Alpha Condé, du Premier ministre entouré de la quasi-totalité des membres du Gouvernement, de la Coordonnatrice du Système des Nations Unies et plusieurs représentants du corps diplomatique accrédités en Guinée .

A cette occasion les femmes de Conakry ont démontré leurs fortes capacités de mobilisation pour donner à cette fête des droits des femmes tout son éclat.

Après le Discours de Mme Sanaba Kaba, Ministre de l’Action sociale de la promotion féminine et de l’enfance qui a dit toute sa satisfaction pour cette forte mobilisation. Elle a ensuite salué les avancées et résultats appréciables pour le respect des droits des femmes ainsi que les reformes significatives réalisées par le gouvernement guinéen dans le cadre de la  promotion de la femme sous le leadership du Président Alpha Condé, c’est Mme Séraphine Wakana habillé en tenue traditionnelle du Foutah qui prend la parole. Dans un discours très apprécié et applaudi, Mme La Coordonnatrice est longuement revenue sur les violences faites aux femmes qui constitue une frein au développement « En Guinée, la violence faite aux femmes demeure un obstacle à la réalisation de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Les statistiques montrent que 92 pour cent des femmes guinéennes âgées de 15 à 49 ans sont affectées par les violences, 63 pour cent des filles se marient avant 18 ans et les grossesses précoces touchent 26 pour cent d’adolescentes ».

Ensuite, le Président de la République qui a dédié son mandat aux femmes et aux jeunes a commencé son discours par déplorer les mariages et le phénomène de l’excision « Il est extrêmement important que nous luttions contre les mariages précoces, car ils déforment les filles, gâchent leur avenir et les empêchent d’aller à l’école. Quant à l’excision elle diminue la valeur de la femme. Les femmes doivent être les premières sur ce terrain de combat, accompagner les femmes dans leurs activités pour leur autonomisation, cela est une nécessité et un devoir du Gouvernement, nous allons développer les cultures maraichères. Il faut que les femmes s’engagent dans ce domaine qui permet de baisser les prix des condiments dans nos marchés. Tant que la femme dépend de l’homme pour sa survie, il n’y a pas d’indépendance (…). Aujourd’hui vous devez avoir confiance en l’avenir de la Guinée. Pour cela, nous avons besoin de paix, d’unité et de tranquillité. N’acceptez pas qu’on mette vos enfants dans la rue. N’acceptez pas que les enfants cassent des véhicules ou des maisons. Il faut que les enfants aillent à l’école pour apprendre les métiers. N’acceptez pas que les enfants s’adonnent à drogue. Quand ça va mal, l’homme peut immigrer, mais la femme ne peut pas. Les femmes guinéennes sont très braves, elles sont les premières à se lever et les dernières à se coucher, c’est pour cette raison le  gouvernement va accompagner les femmes dans tous les métiers. En visitant les stands vous verrez à quel point les femmes guinéennes sont capables de réaliser des exploits (…) cette fête ne doit pas être seulement une fête d’amusement. Elle doit être une fête qui lance toutes les activités des femmes afin que d’ici quelque temps, la femme guinéenne ait véritablement son autonomie. Voilà l’engagement que je prends avec vous. Cet engagement je ne peux pas le faire si n’avons pas la tranquillité, la paix, l’unité nationale. C’est ce qui peut permettre à la Guinée d’aller de l’avant. Qui dit paix dit femme, qui dit tranquillité dit femme, qui dit unité, dit femme, car ce sont les femmes qui peuvent assurer cela en Guinée. Nous comptons sur les femmes afin que le pays soit en paix. Mais cela ne peut pas se faire si on jette les enfants dans la rue, si on casse les véhicules. Cela ne peut se faire qu’on rassure les bailleurs de fonds. Le destin de la Guinée est dans vos mains… il est vrai que la Guinée est un pays de rumeurs et de mensonges, consacrez-vous à vos activités, le gouvernement va vous accompagner. C’est une promesse et quand je promets je tiens ».

Cette fête célébrée sous le thème « CONSTRUIRE DES ALLIANCES POUR LA PROMOTION DE L’EGALITE DES SEXES ET L’AUTONOMISATION DES FEMMES DANS LE MONDE DU TRAVAIL EN MUTATION » a enregistré la Prestation de l’Artiste Abdoulaye KOROFE, l’Intervention des Représentantes des MUFFA sur l’octroi des crédits aux femmes et la Prestation de la Troupe MUCELCAM et  de l’artiste Andre Flamy.

Mamadou Saliou DIALLO

Chargé des Communications

PNUD Guinée

Maison Commune

Coléah Lansébounyi

B.P. 222 Conakry Guinée

Email: mamadou.saliou.diallo@undp.org

Phone : Cell (224l) 664 24 40 49

(224) 655 29 42 00

Skype : mdiallo06

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top