A LA UNE

Affaire sextape : le député Gaoual demande au Premier ministre de faire plus pour prouver son innocence

Mis au courant de la circulation d’une vidéo qui a créé le buzz sur les réseaux sociaux,  à travers laquelle le Premier Ministre, Mamady Youla, serait accusé d’entretenir des relations sexuelles avec une mineure, le gouvernement s’est fendu hier, jeudi 09 mars, d’un communiqué pour déplorer une campagne de dénigrement.

Ce communiqué n’est pas suffisant pour le député Ousmane Gaoual Diallo, joint au téléphone ce vendredi par la  rédaction de Mosaiqueguinee.com. «J’ai lu le communiqué du gouvernement, un communiqué qui m’inquiète encore de plus parce qu’il n’apporte pas encore les éclaircissements attendus. Que le Premier ministre soit diffamé c’est possible, qu’il fasse l’objet d’accusations mensongères, c’est possible. Ce que nous attendons de lui, c’est de la clarification ! Comme cette personne qui a parlé est identifiable, son domicile et son adresse semblent être connus par les autorités, il est clair qu’une action judiciaire est la meilleure réponse par rapport à cette situation,  pour rassurer les populations guinéennes que les allégations contenues  dans cette vidéo ne sont que diffamation et mensonge», a déclaré le député.

Donc, poursuit-il, ce que je demande au Premier ministre, c’est de ne pas différer ça, de ne pas accepter qu’on prolonge ce débat dans l’espace public, de couper court en engageant immédiatement une action judiciaire contre l’auteur de cette vidéo.

“C’est cet engagement seulement qui peut nous garantire demain que le Premier ministre est déterminé à montrer au peuple de Guinée toute la transparence dans cette affaire. Il devra aussi apporter au cas échéant les éléments contraires à cette déclaration, et ça c’est très important pour nous. Nous ne préjugeons pas au préalable que ce qui est dit dedans est vrai, nous disons que tout doit être fait pour que l’image du premier ministre, sa dignité, l’image de notre pays et celle de ses concitoyens ne soient pas souillées”, renchérit-il.

L’honorable Ousmane Gaoual Diallo, conclut son intervention en indiquant qu’il  faut donc  que le Premier ministre agisse en toute responsabilité par rapport à cette question. Notre interlocuteur a tenu à rappeler aussi que c’est le gouvernement Youla même qui a proposé à l’Asssemblée Nationale un nouveau code pénal qui a criminalisé les mariages précoces dans notre pays.

Alhassane Djigué.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top