Actualités

Kankan : un consortium d’ONG dévoile des promesses du Président Alpha Condé et de son gouvernement : « 415 promesses pour peu de réalisations! »

Contrôle citoyen de l’action publique et lutte contre la corruption, tel est le cheval de bataille de l’ABLOGUI (l’Association des Blogueurs de Guinée), LEJEPAD (le Leadership Jeune pour la Paix et le Développement en Afrique), la cellule du balai citoyen de Guinée et la MUSE, réunies sous la coupe de MOSSEP (le Mouvement pour le Suivi du Service Public).

Dans la matinée, ce vendredi, 10 mars, l’équipe multidisciplinaire, en séjour de travail, a animé une conférence-débat à l’intention des étudiants, enseignants-chercheurs, cadres du secteur de l’éducation, de la santé, de l’élevage et des travaux publics.

C’est l’université Julius NYERERE qui a servi de cadre à l’évènement. Les échanges ont  essentiellement porté sur la qualité des services publics rendus en Guinée et l’engagement des politiques face à leurs promesses électorales. A travers son projet ‘’LAHIDI’’,qui signifie  « promesses » en langue du terroir, ces jeunes activistes ont dévoilé à l’attention de l’assistance, le contenu d’un rapport partiel d’évaluation des promesses du président Alpha Condé et de son gouvernement.

Le document, daté du mars 2017, indique qu’à ce jour, le président de la République a pris 262 promesses  devant le  peuple de Guinée, tandis que celles qu’a pris le gouvernement de Mamady Youla  se chiffrent à 153. Cette étude a été réalisée dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la culture, les travaux publics et la justice. Si l’on en croit les auteurs, bon nombre de ces promesses n’ont pas été respectées.

Malgré les énormes difficultés qu’ils éprouvent  dans l’accès à l’information, les organisateurs de la rencontre, à travers ces activités, se proposent  d’amener le citoyen à une prise de conscience face à la gouvernance et aux décideurs, à bien remuer la langue avant de prendre une promesse tout en les aidant à s’orienter par rapport au niveau d’exécution de leurs projets de société, une fois qu’ils sont aux commandes.

Les participants, visiblement émerveillés, n’ont pas caché leur souci de voir une telle initiative s’éclipser dans le temps, comme ce fut le cas de nombreux bijoux similaires dans le pays.

Mamadi  Cissé, correspondant régional de mosaiqueguinee.com à kankan.        

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top