A LA UNE

Kankan/Electricité : des jeunes dans la rue pour dénoncer le délestage

Dans la matinée de ce dimanche, 12 mars 2017, plusieurs dizaines de jeunes sont descendus dans la rue. Munis de pancartes avec des slogans hostiles à la société Electricité De Guinée (EDG), ils ont rallié plusieurs carrefours du centre-ville, scandant le slogan EDG, zéro ! C’est à l’initiative du ‘’Mouvement Libérer Fasso ‘’.

Sur l’itinéraire des manifestants, des pickups remplis d’hommes en uniforme étaient perceptibles, mais il n’y a pas eu de heurt entre les deux camps. La colonne d’activistes s’est finalement mobilisée devant la résidence du préfet qui serait en déplacement. «Aujourd’hui nous marchons pour dire non à l’EDG, non au délestage de l’électricité et non aux petits groupes qui décident au nom  de la population pour obtenir leurs propres intérêts au détriment de celle-ci. Car l’avenir d’une population ne se décide pas en clans», annonce Sékou KABA, porte-parole, debout sur une moto devant la résidence du préfet.

«Quand le président arrive ici, qui ose parler de notre difficulté ?» S’interroge-t-il. «Personne!» Entonne la foule très agitée.  S’adressant aux autorités locales, il estime que ces dernières disposent de groupes électrogènes pour alimenter leurs foyers et tant pis pour les pauvres gens.

«Si nous n’obtenons pas gain de cause, le mouvement va continuer», a-t-il menacé, malgré les mots d’apaisement d’Alphonse YOMBOUNO, le président du conseil préfectoral des organisations de la société civile. Cette manifestation fait suite à la mise à disposition d’une nouvelle centrale thermique de six groupes à EDG-Kankan.

Selon la formule consacrée, celle-ci devrait desservir toute la ville à la fois mettant fin au système d’alternance en fourniture du courant. Mais en l’espace d’un mois seulement, ce dispositif  est voué à l’échec avec à la clé des coupures intempestives ou la privation pure et simple des quartiers en électricité.

Mamadi CISSE, Correspondant Régional de mosaiqueguinée.com à Kankan

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top