Actualités

Scandale au stade olympique de Rades de Tunis/Espérance de Tunis/Horoya 3-1: l’arbitrage Africain mis à l’index la CAF doit sévir

C’est un véritable cauchemar que l’arbitre soudanais Mutaz Abdelbasset a fait subir au Horoya AC en match aller des 16è de finale de la ligue Africaine des champions au stade olympique de Rades.

Match qu’il a dirigé exclusivement contre le Horoya AC. Il n’a jamais laissé le club Guinéen évoluer à sa guise,avec des coups de sifflets intempestifs,malgré cet handicap,les deux formations iront à la pause de un but partout.

C’est à la reprise que le gâchis aura lieu;fermant les yeux sur des fautes manifestent,le Horoya AC jouera longtemps sans même bénéficier d’une pénalité sur une balle arrêtée.

Il est vrai qu’on a jamais vu le Horoya AC pratiqué un système de jeu comme celui mis en place par son coach,cela aura été une faute majeure commise par l’entraîneur Victor Zvunka.

Système inhabituel de la formation championne de Guinée qui était tout sauf son allure véritable.

Le Horoya AC méconnaissable dans cette attitude,n’avait pas la plénitude de ses moyens dans cette tactique adoptée.

C’était étrange,et que les rouges et blancs étaient autres qu’eux même,voir l’ombre deux mêmes.

Est-ce une méforme par le champion de Guinée circonstancielle?peut être,le match retour du 19 Mars à Conakry nous le dira.

Cependant, le but marqué à l’extérieur aura son pesant d’or au cas où le Horoya AC, dans ses installations avec le soutien de son public,  marquera deux buts synonyme de qualification.

Mais rien ne prouve que les Tunisiens de l’espérance l’entendront de cette oreille.

C’est aux Guinéens de se sentir fouettés dans leur amour propre.Si ce cas arrivait,ce serait un autre Horoya AC qu’on verra à Conakry, sachant parfaitement qu’aller en phase de poule rehausserait l’indice du football guinéen,avec plusieurs avantages.

En tous c’est la vision du Président Antonio Souaré la cour des grands n’est plus loin du Horoya AC,c’est aux joueurs et à Victor Zvunka de se battre pour faire de cette vision une réalité.

Le mal du football Africain étant le maillon sportif,la commission des arbitres de la CAF devra tout faire pour sanctionner les hommes en noir de piètres valeur à l’image Mutaz Abdelbasset du Soudan qui ternissent le visage de notre football qui veut cependant progressé comme les autres.

Ibrahima Diallo

DG liberté fm

Depuis Tunis

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top