Actualités

Des peines allant de 6 mois à 5 ans de prison infligées 4 militaires : «C’est acceptable», réagit leur avocat

Le Tribunal Militaire de Conakry vient rendre sa décision concernant  le dossier des quatres militaires poursuivis suite aux coups de feu entendus au mois de janvier 2017, dans l’enceinte du camp Alpha Yaya Diallo. Incitation à commettre des actes contraires à la discipline, révolte, vols et détention illégale d’armes, sont les chefs d’accusation pour lesquels ils sont jugés.

Parmi les quatre militaires accusés, trois avaient été mis aux arrêts et ont participé aux différentes audiences. Les trois ont été condamnés à la peine de six mois de prison et au payement d’un franc symbolique.

“C’est acceptable à mon égard», a déclaré l’avocat de la défense, Me Fulbert Tondon Camara. «Toujours est-il que la décision finale revient aux clients que nous assistons par rapport à la question de savoir s’il y a l’opportunité ou pas d’exercer le recours qui s’offre à eux», ajoute-t-il.

Le président du tribunal militaire, El hadj Sékou Keïta,a aussi lancé un mandat d’arrêt contre Ibrahhima Sory Camara, qui est en cavale. Ce dernier écope d’une peine de cinq ans de prison.  

 

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top