A LA UNE

Evénements de Guéckédou : Jean Marc porte une accusation grave contre le Chef de l’Etat et annonce une plainte contre le Préfet (Interview)

Après le soulèvement réprimé dans le sang hier, mardi 14 mars 2017, à Guéckédou suite à la condamnation d’un membre fondateur de son parti, le président du RDIG, Jean Marc Telliano, accuse Alpha Condé et annonce une plainte contre le préfet, Mohamed V Keita.

Lisez !

Mosaiqueguinee.Com : Après les événements de Guéckédou, le Préfet vous accuse d’avoir participé à l’éclatement de cette tension, qu’en dites-vous ?

JMT :  Je déplore d’abord le cas de mort parce qu’un cas de mort c’est beaucoup. Cette mort ne fait qu’aggraver le nombre de victimes des manifestations normales, que je trouve logiques. Si le Préfet accuse le RDIG à travers ma personne, c’est une fuite en avant, c’est une irresponsabilité. Cela prouve à suffisance l’incivisme dans lequel le pays vit, l’amateurisme par lequel Alpha Condé et son système sont en train de gouverner.

Mosaiqueguinee.Com : Pour vous donc le Préfet n’était pas habilité à poursuivre en justice l’ancien maire pour détournement ?

JMT : L’Etat a un agent judiciaire, le préfet n’a  pas le droit de poursuivre un maire. Un maire ne relève pas d’un préfet quand même, c’est un élu !  Il y a une inspection qui est venue de Conakry. Celle-ci n’a rien, reproché à monsieur le Maire. Cette décision est purement politique. C’est parce que Monsieur Fara Désiré est incontestablement l’homme de Gueckédou, le RPG a tout fait pour l’avoir, mais il a toujours refusé.  C’est le Président Alpha Condé même qui a mis le feu aux poudre, c’est lui qui a donné le ton. Lors d’une de ses visites, lorsqu’il lui a été rapporté que Désiré a refusé de rejoindre le RPG, qu’il a juré de ne jamais quitter le RDIG dont il est membre fondateur, c’est Alpha même qui a dit de faire arrêter Désiré.

Mosaiqueguinee.Com : Avez vous les preuves de ces accusations que vous portez contre le Chef de l’Etat, ne craignez-vous pas des poursuites judiciaires ?

JMT : Je vous dis que j’ai des preuves, moi je n’ai pas peur pour ça. J’ai la cassette, j’ai le fond sonore et des images, je le confirme.

Mosaiqueguinee.Com : Qu’allez-vous faire donc pour Désiré, condamné à trois ans de prison et au payement de trois millions de francs guinéens ?

JMT : Demain, Faya Millimono et moi allons animer une conférence de presse. Nous nous constituons en partie civile pour porter plainte contre le Préfet pour ses allégations mensongères parce qu’il est en train d’accuser de paisibles citoyens que nous sommes.

Interview réalisée par Thierno Amadou M’Bonet Camara

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top