Actualités

Economie : Des opérateurs économiques guinéens à l’école de l’intégration sous-régionale

quelsues minutes avant le lancement

Ce vendredi 17 mars 2017, le Centre du Commerce International pour le Développement (CECIDE), en collaboration avec le fonds de la CEDEAO pour la migration et le développement, a organisé une session de formation au palais du peuple en faveur des opérateurs économiques. Elle a pour  objectif de contribuer à l’éradication de la pauvreté de manière durable dans l’espace communautaire à travers l’intégration régionale et le renforcement des capacités des opérateurs économiques de la sous-région ouest africaine.

Le Directeur exécutif du CECIDE, monsieur Kabinet Cissé, a indiqué que ce projet se fixe pour mission «d’expliquer aux opérateurs économiques guinéens, le contexte commercial  qui prévaut dans  la sous-région, le schéma de libéralisation des échanges,  l’évolution des cadres juridique et institutionnel des échanges, mais aussi l’importance de la libéralisation des marchés  afin de leur permettre de circuler avec leurs marchandises dans la sous-région  sans aucune contrainte».

Et d’ajouter, «cette formation de deux jours va permettre aux participants de s’approprier des outils sur les notions de l’intégration régionale, la facilitation de la mobilité des personnes et de leurs biens dans l’espace CEDEAO, d’évaluer sur le  plan économique et social les différents secteurs d’intervention  en identifiant les différentes activités, opportunités et les contraintes relatives à leurs insertions socio économiques» .

En dépit de ses ressources du sol et du sous-sol, de par sa surface qui dépasse 5 millions de kilomètres carrés, l’Afrique ne parvient toujours pas à établir une liaison entre ses Etats, a indiqué Cheick Tidiane Dieye, Directeur exécutif du centre africain pour le commerce, l’intégration et le développement. Il prend part à cette activité en sa qualité de facilitateur.

“C’est pourquoi elle a du mal à s’élever  sur le marché international avec seulement 15 pour cent. Pendant ce temps le commerce intra européen se situe autour de 80 pour cent, celui de l’Amérique et de l’Asie 70 à 5o pour cent . Toutes ces situations devraient interpeller les chefs d’Etat de cette sous-région à   adopter  une  politique d’intégration économique commune et permettre aux opérateurs d’exercer librement leurs activités”, a-t-il ajouté.

A noter que cette formation a réuni une vingtaine d’opérateurs économiques guinéens, des représentants du Ministère du commerce, des organisations socioprofessionnelles, qui vont, à l’issue des travaux, élaborer des recommandations allant dans le sens de la création d’une véritable intégration économique régionale ouest africaine.

Bouka Barry

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top