A LA UNE

Guinée Forestière/l’héritier politique de feu Jean-Marie Doré se fâche: «le pouvoir politique a instrumentalisé nos parents»

Me Alfred Matos

Après les événements de Guéckédou, survenus suite à la condamnation d’un membre fondateur du RDIG, des leaders politiques dont Alfred Matos, président du parti de feu Jean-Marie Doré, étaient face à la presse samedi, au siège du parti de Jean Marc Telliano. A cette occasion, ancien agent judiciaire de l’Etat et ressortissant de la Guinée Forestière, Me Alfred n’a pas manqué d’indiquer que le préfet n’a pas respecté la procédure en portant plainte contre l’ancien maire de Koundou. Puis, il a fustigé la marginalisation et l’instrumentalisation dont, selon lui, les habitants de la Guinée Forestière ont été toujours victimes.

“La forêt a été toujours prise pour la cinquième roue de la carrosse. Depuis l’indépendance, par rapport à la minorité que nous représentons et par rapport à la multitude d’ethnies qui sont en fôret,  le pouvoir politique a instrumentalisé nos parents pour qu’ils soient au dévolue du pouvoir en place. Vous avez assisté à ce qui s’est passé du PDG au PUP. Maintenant nous assistons à la dévotion de l’administration par rapport au pouvoir en place”, a déclaré Me Alfred Matos.

“J’ai été agent judiciaire de l’Etat, je dis et je répète : au niveau de la procédure, aucune personne morale ou physique ne peut ester en justice au nom de l’Etat si ce n’est à travers l’agent judiciaire. Seul lui peut représenter l’Etat devant les tribunaux. Il peut y avoir des enquêtes à priori ou à posteriori par rapport à des infirmations de défaillance ou de détournement dans une administration. Mais à partir du moment où vous franchissez le rubicon de la justice, seul l’agent judiciaire peut ester en justice”, a-t-il ajouté.

Il a annoncé que cette situation de Guéckédou s’invitera dans les débats à l’assemblée nationale.  “J’ai eu le président Sidya avant de venir, il m’a rassuré de son soutien. Il m’a affirmé que ce problème sera débattu au parlement sur initiative de notre groupe parlementaire Alliance Républicaine, auquel l’UPG et l’UFR appartiennent”, a-t-il révélé. .

« Notre présence est un symbole de solidarité face au RDIG », avait-il déclaré à l’entame de ses propos. A préciser que cette conférence a été animée par des leaders se réclamant tous de la Guinée forestière et l’avocat de Fara Désiré.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Pingback: «le pouvoir politique a instrumentalisé nos parents» – Mosaiqueguinee.com | Africanews

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top