A LA UNE

Polémique autour de la mort d’un bébé de 7 ans à Mamou : Le procureur justifie la libération controversée de l’auteure présumée

Le dimanche 19 Mars dernier, un bébé de 7 mois a été retrouvé mort aux environs de 15 heures, dans le secteur Pélel du quartier Télico, a appris notre correspondant basé à Mamou. Selon Ramata Bailo Camara, la maman, son bébé jouait avec d’autres enfants de la même famille quand elle partait au marigot pour faire la lessive. A son retour, elle trouva Fatoumata Binta Diallo morte et couchée dans le lit. Depuis, les spéculations vont bon train.

Une «mort naturelle» pour les uns, un cas de «meurtre» pour les autres. La maman de la fillette n’a d’ailleurs aucun doute sur la deuxième version, et accuse Halimatou Diallo, âgée de 14 ans, qui se trouve être la fille de sa coépouse, d’être la responsable du «meurtre».

Interrogé sur cette mort, le procureur général près le Tribunal de Première Instance de Mamou, parle d’une mort naturelle. «J’ai été appelé par le commissaire central adjoint vers 17 heures (dimanche), pour me dire qu’un bébé a trouvé la mort à Pélel.  Immédiatement, je lui ai dit de dépêcher une équipe sur les lieux. Ils se sont tout de suite intéressés sur les circonstances dans lesquelles l’enfant a trouvé la mort. C’est ainsi que l’enfant a été conduit à l’hôpital pour l’autopsie. Et hier (lundi) matin, le médecin légiste m’a confirmé qu’il s’agit d’une mort naturelle», explique Sidiki Camara.

A en croire le procureur, c’est à la suite de cela que la présumée auteure, Halimatou Diallo, qui était détenue au commissariat central, a été autorisée de rentrer à la maison.

Mais une fois en famille, les altercations ont vite commencé entre ceux qui refusent de croir à la conclusion de l’autopsie, et ceux qui croient au «meurtre» notamment la maman de la victime.

Aux dernières nouvelles, on nous apprend que le calme est finalement revenu au sein de la famille grâce à la médiation des sages qui ont demandé d’oublier et de mettre cela au compte de la volonté divine.

Alpha Mamoudou Barry Mamou, Mosaiqueguinee.com

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top