A LA UNE

Conseil des Ministres de l’Autorité du Bassin du Niger à Conakry : Taliby Sylla fait l’autopsie d’une organisation à l’agonie

Les travaux de la 35ème session ordinaire du Conseil des Ministres de l’Autorité du Bassin du Niger (ADN), ont été lancés ce jeudi à Conakry. Cette organisation, composée de neufs pays (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Nigeria et le Tchad), souffre de certains problèmes internes que le ministre Guinéen en charge de l’Énergie, n’a pas manqué de rappeler dans son discours de bienvenue.

“Notre organisation sous régionale connaît de nos jours des problemes serieux”, a déclaré le ministre. Cheik Taliby Sylla citera le non-payement régulier des contributions des Etats membres au budget de fonctionnement de l’ABN, la lenteur dans la mise en oeuvre des projets et programmes, le non-respect des procédures dans les contrats de recrutement ou de remerciement du personnel, le non-respect des procédures de passation de marché.

“Ces derniers mois, votre Secrétaire Exécutive ne dort pas à l’approche de la fin du mois parce qu’elle ne sait pas où trouver les fonds pour le salaire du personnel, parce que les fournisseurs et autres prestataires sont à ses trousses”, a renchéri madame Toupta Boguena, Secrétaire Exécutif de l’ABN.

A cela, il faut ajouter le fait que cinquante ans après sa création, l’ABN n’a toujours pas de siège digne de nom. Cette préoccupation fait partie d’ailleurs des aspects qui sont  au centre de cette session de Conakry.

Cette rencontre, dirigée par le président du Conseil des Ministres de l’ABN, le ministre fédéral du Nigéria  en charge des Ressources en Eau.

Le fleuve du Niger, avec ses 4200 km, est le troisième cours d’eau le plus important en Afrique.  Son bassin regorge un potentiel hydro agricole estimé à environ 2,5 millions d’hectares, mais la surface valorisée est moins de 30%. En termes de potentiel hydroélectrique annuel, s’il peut offrir 38 mille gigawattheures, moins de 28% sont exploités, selon Taliby Sylla.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

 

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top