Actualités

La Commission de Réflexion sur l’Éducation livre son rapport à des acteurs de l’éducation: “Ce n’est pas la parole d’evangile que nous vous présentons”

La Commission Nationale de Réflexion sur l’Éducation était ce vendredi devant les acteurs du système éducatif  dans la salle de conférence de l’Institut National de Recherche et d’Action Pédagogique (INRAP). Cette rencontre, tenue en présence du nouveau ministre en charge de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation, Ibrahima Kalil Konaté, était axée sur la présentation du rapport provisoire de ladite commission.

Mody Sory Barry, rapporteur de la commission de réflexion, a commencé par donner l’objectif principal qui est, selon lui, “de reconstruire le système éducatif guinéen”.

Il précise par la suite que les axes prioritaires proposés dans ce rapport «ne constituent pas l’ensemble des mesures recommandées par la commission. Il s’agit uniquement des axes sur lesquels la commission souhaiterait que le Ministère de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation se prononce, fait des propositions et prend le cas échéant des mesures concrètes pour leur opérationnalisation».

Le coordinateur de la commission, M. Almamy Soumah, par ailleurs ministre conseiller à la Présidence, chargé des questions de l’éducation, a tout de même indiqué que le travail n’est pas parfait.

«Ce n’est pas la parole d’evangile que nous vous présentons, nous voulons avoir un débat franc, fructueux pour que le document de base qui va sortir de toute cette concertation et qui sera remis à M. le Président de la République soit une espèce de bréviaire pour voir ce qu’il y a lieu de faire», a-t-il lâché à l’endroit des acteurs du secteur de l’éducation.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top