Actualités

Tribune : Mois de Mars Baye Baye avec ton Fameux 08 Mars (Par Dorah Aboubacar Koita)

Par Dorah Aboubacar Koita: Nous sommes au dernier jour du mois de Mars, mois au cours duquel la femme est célébrée. Le 08 Mars, Journée consacrée à la célébration de la femme par L’organisation des Nations unies à été Marquée comme toujours par des « MAMAYA », des fêtes de réjouissances et des spectacles interminables organisés par les politiciens pour Soit-disant, célébrer la femme plutôt que d’espérer que des places leur seront conférées comme sur un plateau d’or, il serait plus indiqué pour les femmes de réfléchir à comment se réconcilier avec leur vraie nature, et jouer leur vrai rôle dans une société Malade, une société en perpétuelle mutation.

C’est un secret polichinelle que les femmes ont dû lutter fort par le passé pour obtenir certaines libertés, certains droits dans la société. Il est heureux de constater que certaines Constitutions prévoient des traitements égalitaires en matière de droit de l’homme, d’éducation, d’accès à la Santé… Etc. Malgré tout, des injustices et inégalités demeurent et toutes n’ont pas tous les droits dans tous les pays. La lutte pour l’égalité entre les sexes et même pour la parité homme-femme n’est pas prête de s’estomper, car la gente masculine résiste encore à céder à la femme plus de places dans les différentes sphères de la Société : Economique, Politique, Religieux… Etc. Je suis absolument contre la discrimination qui s’appuie sur le sexe, mais je constate curieusement que, dans certains pays comme le nôtre « La GUINÉE » les femmes ne se font pas confiance entre elles-mêmes. Leur combat à même du plomb dans l’aile parce-qu’elles ne ressemblent pas toutes déterminées à dépasser  les Discours et les « MAMAYA ». Mais pendant qu’elles font leur lutte pour obtenir la parité homme-femme, j’ai l’impression qu’elles s’éloignent progressivement de leur vrai rôle dans la société et plongent progressivement la Société humaine dans une crise d’éducation. Il a été imaginé ou dit que la femme était un être inférieur ! Les femmes ont été victimes de discrimination pendant longtemps, mais la femme à toujours ignoré et ignore encore qu’elle détient une grande force. Et pendant longtemps, elle s’est comportée comme une victime qui a besoin de se réhabiliter. Mais j’ai l’impression qu’elle n’y est pas allée par le bon chemin: à force de vouloir penser comme les hommes, à force de vouloir se mettre dans la peau des hommes, à force de vouloir raisonner comme des hommes, à force même de d’habiller comme des hommes, à force de vouloir ressembler aux hommes, beaucoup de femmes sont passées et passent à côté de l’essentiel.

J’ai du mal à comprendre pourquoi les femmes luttent pour la parité au lieu de se concentrer sur leur vraie mission dans la Société. Même si je le crois dans une certaine mesure, je n’irai pas jusqu’à dire comme Frédéric Dard, qu’elles sont supérieure aux hommes, mais je m’étonne que l’homme soit la référence qu’on veut égaler !! Je crois que chacun devrait évoluer dans son « COULOIR ».

Et d’ailleurs, en réalité, elles ne réussiront pas à égaler l’homme en tout, parce que biologiquement ce n’est pas possible !!

N’avez vous pas l’impression que la femme est plus que ce que nous pensons qu’elle est ?? Pour qu’une famille tienne face aux intempéries, pour qu’une maison soit dans la joie et l’allégresse, je vois que cela relève pour une bonne part, de la femme. La femme est le pilier du foyer et elle doit savoir que, l’état de santé de la Société dépend en grande partie, de l’état de santé de la famille, de la bonne éducation des enfants.

Mais Malheureusement, la femme est carrément instrumentalisée surtout dans la société de consommation, elle se voit utilisée comme « appât » dans les grandes surfaces, pour attirer le maximum de cliens qui ne peuvent résister à la vue d’une créature dont ils sont attirés comme par fatalité, par la beauté. C’est de notoriété publique que les spécialistes du marketing ont dû introduire la femme comme le miel qui attire, dans leur dispositif de conquête de nouveaux clients. Ce qui fait honte, c’est lorsque certaines d’entre elles décident carrément de s’exposer elles mêmes, d’exposer au vu et au su de tous, les parties intimes du corps normalement réservées à leur Mari ou je ne sais qui.

Beaucoup de femme, y compris, celles qui sont mariées, aiment porter des tenues serrées qui laissent  paraître leur physique dans tout son détail. Je ne sais pas vraiment ce qu’elle recherchent. J’ai l’habitude de dire aux femmes de mon entourage : Si vous voulez vous habiller, ne pensez pas à vous seule ,à ce que vous allez sentir dans votre corps, à comment vous allez séduire, à comment vous allez attirer les regards : Ce serait égoïste d’agir ainsi. Pensez aussi aux dégâts que vous pourriez occasionner auprès des cœurs sensibles. Le modernisme ne doit pas rimer avec libertinage .il y’a des limites à ne pas franchir. Il faut se maîtriser coûte que coûte.

Non la femme n’est pas un instrument ! Les femmes devraient cesser de vouloir égaler les hommes au point d’en être obsédés ! Il y’a mieux à faire que de chercher à nous ressembler ou à obtenir une parité avec nous !!

Il y’a d’autres domaines où je vois la bataille entre la gente féminine et celle masculine comme Le Pouvoir, vaille que vaille, les femmes démontrent qu’elles peuvent être  tout aussi valables que les hommes dans le domaine de l’exercice du pouvoir public. Il a toujours été dit qu’en matière de gestion, elles s’en sortent mieux.

C’est vrai que l’humanité a connu et connaît des femmes leaders tout comme notre pays qui forcent l’admiration, Hadja Saran Daraba, Hadja Rabiatou Serah, Hadja Aminata Koita… Etc et tant d’autres quoi que l’on dise, ces Braves femmes ont Marqué et marquent encore positivement l’histoire récente de notre Patrie.

Mais de plus en plus, il y’a des cas isolés de femmes dans toutes les sociétés (au sens Sociologique ) qui n’incarnent pas les qualités pour lesquelles la gente féminine était appréciée et recherchée pour occuper des postes de responsabilité . Il y en a qui commettent des malversations, tandis que d’autres développent des élans totalitaires et deviennent méconnaissable une fois qu’elle détiennent une parcelle de pouvoir.

La femme ne devrait-elle pas incarner la douceur, suavité, la tempérance, la modération mais bien sûr sans se laisser marcher sous les pieds !!

Au regard de tout ce qui précède, j’affirme et j’insiste que le 08 Mars ou le mois de Mars est discriminatoire, car pour moi, la femme doit être célébrée toute l’année, chaque jour que Dieu fait, la femme doit travailler, doit réfléchir, doit se battre, doit lutter pour relever les énormes défis qui l’attendent au delà des « MAMAYA » et des spectacles interminables qui ne l’apportent rien.

Je crois que les femmes devraient essayer d’être elles-mêmes au lieu de vouloir se mettre dans la peau des hommes.

Dans une société en pleine crise des valeurs, les femmes ne devraient elles pas prendre leur bâton de pèlerin et remettre de l’ordre dans les maisons et redorer le blason de l’éducation ?  Si elles s’organisent elles réussiront à relever ce défi ! Et nous les hommes, ne devrions nous pas revoir notre copie afin de profiter pleinement de la grâce qui accompagne la femme ??

DORAH ABOUBACAR KOITA

JURISTE ET ACTIVISTE DE LA SOCIÉTÉ CIVILE GUINÉENNE.

00224-628020209

Aboukoita@gmail.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top