A LA UNE

03 avril : Dansa Kourouma fustige la non-commémoration du coup d’Etat militaire de 1984

Depuis l’avènement d’un civil à la magistrature suprême du pays, la date du 03 avril, marquant l’anniversaire de la prise du pouvoir par l’armée guinéenne (en 1984) n’est plus  célébrée en République de Guinée. Pour Dansa Kourouma, cette attitude des nouvelles autorités de Conakry  est plutôt déplorable.

«Les fêtes commémoratives sont des occasions de penser aux hommes qui se sont battus pour ce pays, c’est également des occasions de rendre hommage à ceux qui ont consacré une partie de leur vie pour poser des actes dans ce pays. J’ai l’impression qu’en Guinée, on ne respecte pas du tout les hommes qui se sont illustrés. C’est très difficile parce que la jeunesse va perdre totalement le réflexe de penser à ces hommes. Je pense que nous devons avoir un réflexe de commémoration de ces fêtes. Une conférence ou une journée porte ouverte sur le CMRN (comité militaire de redressement national) était importante à cette occasion», a dit le président du Conseil National des Organisations de la Société Civile guinéenne au téléphone de la rédaction Mosaiqueguinee.com.

Plus loin, Dr Dansa Kourouma a invité les responsables du PUP, ancien parti au pouvoir, de commémorer cette fête puisque l’Etat ne le fait.  «Ce qui me semble être important, il revient aujourd’hui aux membres du PUP de commémorer cette fête parce que le régime de Lansana Conté n’est plus au pouvoir», a-t-il déclaré.

A noter que le régime de Lansana Conté avait fait de cette fête une occasion à saisir chaque année pour galvaniser davantage les hommes en uniformes pour son maintien au pouvoir.  

Mamadou Sagnane

 

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. tim

    4 avril 2017 at 0 h 23 min

    Merci M. Dansa. En France, la prise de la bastille est commémorée chaque 14 juillet. Toutes les générations sont au courant de cet événement. Aux USA, la guerre civile entre le nord et le sud est commémorée. Toutes les générations sont au courant. Chez nous, dès que la personne passe, on oublie une partie de notre histoire. C’est très régréttable, mais c’est comme ça.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top