A LA UNE

Le Comité Miss Guinée annonce la reprise de ses activités : «On ne peut pas interdire le port du Bikini !»

 

Johanna Barry, Présidente du COMIGUI

Lors d’une conférence de presse animée lundi, 03 avril 2017, Johanna Barry, présidente du Comité Miss Guinée (COMIGUI), a annoncé la reprise des activités de son comité qui, au lendemain de la finale de la dernière édition, avait eu des problèmes avec le ministère de la Culture par rapport au port du Bikini par les candidates.

“Les choses ont été claires, comme il (le ministre ndlr) l’a dit, le Comité n’est pas suspendu, les Miss non plus ! Il m’a dit que je peux continuer mes activités et que par contre on va essayer de revoir un peu l’organisation parce que tatati tatata. Je lui ai dit qu’on ne peut pas interdire le port du bikini, on peut l’améliorer mais on ne peut pas l’interdire puisque c’est un processus universel, c’est comme ça que tout le monde fonctionne”, a déclaré Johanna Barry après les propos de son chargé de communication selon qui le ministre Siaka Barry a donné l’autorisation “orale et écrite” au COMIGUI de reprendre ses activités.

Les jours à venir donc, la Miss Guinée 2017 et ses deux dauphines recevront leurs prix qui sont toujours gelés au niveau du sponsor principal. La Miss devrait aussi recevoir sa couronne et les deux dauphines, leurs écharpes.  

Outre cette annonce de la reprise de ses activités, le COMIGUI s’est plaint d’une autre situation qu’il qualifie de mauvaise de foi soutenue par des mains noires tapis dans l’ombre au ministère de la Culture et du patrimoine historique. Il s’agit du fait qu’en lieu et place de Miss Guinée, c’est Miss RTG qui représente la Guinée à Miss Africa Continent 2017. “On a saisi le ministre par rapport à ça ! D’abord, il n’est au courant de rien et c’était sa première nouvelle”, a déclaré Johanna Barry qui promet de se battre jusqu’au bout. “Il n’y a que la Miss Guinée et ses deux dauphines qui sont habilitées à représenter la Guinée”, a indiqué dame Johanna qui évoque les closes de la convention liant son comité et le ministère de la Culture .

A plusieurs reprises, la présidente du COMIGUI a dit ne pas comprendre la décision du ministre Siaka Barry au lendemain de la finale de l’édition 2017. Elle accuse des cadres du ministère en charge de la Culture et déplore  laisser aller dans le domaine de concours de beauté en Guinée. “mais je pense qu’avec Monsieur Siaka Barry, ça sera la fin de tout”, a-t-elle indiqué.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top