A LA UNE

Trafic d’êtres humains : Un autre groupe de présumés trafiquants dans les filets des hommes de colonel Tiegboro

Le Commissaire principal, Daba Traoré

Ce mardi 4 avril 2017, les autorités du Secrétariat Général à la Présidence, chargé des services spéciaux, de la lutte contre la drogue et le crime organisé, ont présenté un autre groupe de présumés trafiquants d’êtres humains à la presse.

«Le vendredi 31 mars, nous avons interpellé M. Thierno Ousmane Diallo alias michou, pour les mêmes faits de recrutement et de trafic illicite d’êtres humains. Il a reconnu avoir recruté à partir de la Sierra-Léone deux filles qu’il fait voyager pour le Koweït à partir de l’aéroport de Conakry», a confié le Commissaire principal, Daba Traoré.

Selon ce responsable,  les recrutements se font à travers les réseaux sociaux. Quelques semaines avant, un autre groupe auquel on reproche les mêmes fait, avait été présenté à la presse. Ces  deux groupes, ont indiqué les autorités, sont en rapport dans ce vaste réseau de trafic d’êtres humains.

Devant les médias, Thierno Ousmane Diallo,  a nié les faits pour lesquels il est arrêté. «Je n’ai jamais fait voyager quelqu’un. J’ai juste accompagné les filles à l’aéroport”, s’est-il défendu.

Une douzaine de passeports et de documents de visite médicale et autres ont été saisis par les hommes de colonel Moussa Tiegboro Camara, au domicile d’un autre citoyen dans la commune de Kaloum.

Selon les informations fournies à la presse, ce réseau est basé entre la Gambie, la Sierra-Léone et la Guinée qui est le lieu d’embarquement des victimes vers des pays de l’Asie.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top