Actualités

Le Président de l’Assemblée Nationale au parlement togolais : Le renforcement de l’axe Conakry-Lomé, au coeur des préoccupations de Kory Kondiano (Discours)

Honorable Claude Kory Kondiano œuvre pour le renforcement des liens de coopération entre Conakry et Lomé. Sur invitation de son homologue  togolais, le Président de l’Assemblée nationale de Guinée  vient de prendre part   à la cérémonie d’ouverture solennelle de la première session du parlement togolais. A cette occasion, le chef du législatif guinéen  a prononcé un discours dans lequel il en appelle à la coopération parlementaire, particulièrement entre conakry et Lomé.

Nous vous livrons l’intégralité dudit discours !   

C’est pour moi un grand honneur d’assister à la cérémonie d’ouverture solennelle de la première session de votre Parlement, une occasion privilégiée que je saisis pour rendre un vibrant hommage au Peuple et au Gouvernement de la République du TOGO pour leur participation active à l’œuvre l’édification de notre cher continent, l’Afrique, et de notre Sous-région à travers la CEDEAO.

Je suis profondément touché par la chaleur de l’accueil et la qualité de l’environnement attachant crée autour de nous pour rendre notre séjour agréable.

Tout cela est ressenti par ma délégation comme l’expression éloquente de sentiments naturels et profonds que partagent ensemble le Peuple Togolais et le Peuple de Guinée, de l’époque coloniale à ce jour, tant sur le plan social que sur le plan économique, à travers la présence des ressortissants togolais qui étaient d’un excellent niveau d’expertise dans les secteurs de l’éducation, du commerce, des finances et de la production. C’est en effet parmi les frères Togolais que la Guinée comptait les meilleurs cadres dans les secteurs public et privé sous la colonisation et plusieurs années après l’indépendance de notre pays.

Je me souviens encore de Monsieur Félix Kollor et, de Monsieur Boniface Akagpo qui furent classés à l’époque coloniale parmi les meilleurs directeurs d’écoles primaires en Guinée.

Nous devons, en conséquence, être les continuateurs de nos illustres devanciers, les héritiers de la riche histoire des relations entre nos deux pays.

En effet, comment peut-on oublier la solidarité mutuelle agissante tissée au fil des temps entre nos deux peuples, nos deux pays, pour porter ensemble la lutte pour l’indépendance de l’Afrique et soutenir avec la même ardeur les efforts pour affronter les conditions difficiles dans lesquelles se débat le monde que nous vivons aujourd’hui.

Les vicissitudes de l’histoire ajoutées à la complexité d’un monde bouleversé obligent nos peuples, à travers leurs représentations nationales, à se rapprocher davantage en conjuguant leurs actions salvatrices au service de l’Afrique au sein du Parlement de la CEDEAO, du Parlement Panafricain et d’autres Institutions Parlementaires supranationales et multilatérales auxquelles nous appartenons.

Excellence Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,

Honorables membres du Parlement,

Distingués Invités,

Permettez-moi de féliciter le peuple et le gouvernement du TOGO pour les efforts qu’ils ne cessent de déployer pour le développement économique et démocratique du pays.

Il est vrai, et c’est le cas dans chacun de nos pays, que ces efforts ne sont pas toujours reconnus par une partie de la population à ceux des fils de la Nation qui les déploient pour réaliser ces objectifs nobles. Cela ne doit pas décourager ces dignes fils, au TOGO comme dans tous les pays respectifs de la Sous-région CEDEAO, parce qu’il n’existe pas d’alternative crédible aux actes qu’ils posent pour permettre à nos pays de progresser de manière effective et durable.

Il faut plutôt s’en féliciter car, ces contestations Quasi permanentes sont les signes de l’engagement effectif de nos pays dans l’édification d’une démocratie multipartisanne qui va de pair avec les critiques de l’autre composante de la population qui, de manière légitime, cherche aussi à accéder au pouvoir.

Monsieur le Président,

Les relations privilégiées et nourries qui ont été tissées naguère entre nos plus hautes autorités sont, si heureusement, entretenues aujourd’hui entre leurs Excellences, le Président Faure Essozimna GNASSIMGBE et le Professeur Alpha CONDE. J’exhorte donc nos deux Institutions et nos Gouvernements respectifs à mettre tout en œuvre pour les renforcer davantage.

Vive la coopération Guinéo – Togolaise

Vive l’Unité Africaine

Vive la CEDEAO

Je vous remercie !

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top