A LA UNE

Conflit domanial à Dabadou : Le Gouverneur de Kankan tranche en faveur d’une partie

Le Gouverneur de la région administrative de Kankan,    Général Mohamed Gharé, lors d’un point de presse qu’il a animé ce samedi 08 avril 2017, à sa résidence, s’est largement prononcé sur la flambée de violence entre les habitants du village Dabadou et une communauté chrétienne, au sujet d’un domaine, réclamé par chacune des deux parties.

Il a annoncé des mesures draconiennes à l’encontre des « fauteurs de troubles à l’ordre public ». Pour le gouverneur de Kankan, le domaine sur lequel sont construites une paroisse et une école, est une propriété de la communauté chrétienne qui les a fondées depuis 1946, soit onze ans avant l’indépendance de la Guinée.

Suite aux actes d’atrocité perpétrés à l’encontre de fidèles chrétiens, venus nettoyer le site devant abriter un culte religieux, Général Mohamed Gharé, déclare avoir déployé  dix militaires PA et une unité de gendarmes  qui ont arrêté et écroué plusieurs présumés  co-auteurs de troubles à l’ordre public , de coups et blessure…en attendant leur procès.

En tout cas, conscient des risques d’éventuels incidents diplomatiques avec le Vatican, général Mohamed Gharé, plus qu’hier, se montre dors et déjà, imperméable aux multiples tentatives de négociation en cours.

A rappeler que depuis plusieurs décennies, ce site litigieux était réclamé aussi par le ministère de l’enseignement technique et professionnel qui l’avait transformé en un centre de formation des instituteurs, sous le régime de Sékou Touré, alors que celui-ci, se disant victime de  »complot permanent contre la Guinée, avait rapatrié des français dont des prêtres et leurs biens gelés, a indiqué le gouverneur.

Mais d’après des témoins, ce désaccord a cédé lorsque Valléry Giscard Destin de la France et Sékou Touré de la Guinée, décidèrent d’enterrer la hache de guerre.

Les patrimoines confisqués furent alors restitués aux ayant-droits, sous le thème:  »REGLEMENT DU CONTENTIEUX FRANCO- GUINEEN ». Une démarche appuyée par Lansana Conté.               

Mamadi CISSE, correspondant rfgional de mosaiqueguinee.com à Kankan

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top