A LA UNE

Suppression des notes de cours des candidats au Bac : la société civile demande plus !

«Si cette rigueur s’inscrit dans le cadre d’un processus global de réforme du système pour régler le problème de crédibilité des examens nationaux en adéquation avec le niveau des élèves, je pense que c’est une décision salutaire parce que ça va continuer à améliorer le niveau des élèves au niveau du baccalauréat », a déclaré ce mardi Dr Dansa Kourouma, interpellé par la rédaction de Mosaiqueguinee.com par rapport à la décision du nouveau ministre de l’Enseignement Pré-universitaire  de supprimer les notes de cours  dans le calcul des notes des candidats au baccalauréat.

“Toutes les analyses qui ont été faites sur le système éducatif prouvent à suffisance que ce n’est pas un système qui est efficace, et les élèves qui en sortent n’ont aucun niveau pour avoir un emploi décent», déplore Dansa Kourouma.

Mais, souligne-t-il,  « cette décision  ne doit pas être une décision isolée, il doit y avoir tout un ensemble de mécanismes  qui doivent être développés en amont c’est-à-dire au niveau des classes, pour que  l’information soit donnée, à ce qu’on dise a quoi servira les notes de cours parce que ça permet aussi de garantir la présence des élèves à l’école».

Alhassane Djigué Mosaiqueguinee .com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top