A LA UNE

La voirie de Conakry en chantier : «On ne finira pas avant les grandes pluies mais…»

Au cours d’une visite de terrain qu’elle a effectuée samedi dernier sur certains axes de la voirie de Conakry, Hadja Oumou Camara, ministre des Travaux Publics, a expliqué à la presse le retard des travaux sur les différents tronçons en chantier.  

D’abord, le  constat n’est pas décevant, a indiqué Hadja Oumou Camara. “Les points les plus critiques, les plus dangereux de la capitale sont sur le point d’être refaits”, a-t-elle précisé d’entrée de jeu.

Si le délais contractuel est de six mois, il faut dire qu’un grand retard a été accusé par endroit. A moins de trois mois de l’expiration de ce délai, le constat donne seulement environ 35% d’avancement des travaux sur les différents chantiers qui font en tout  24 kilomètres

La cause, a indiqué la patronne du ministère des TP, c’est le volume important des travaux et la présence de plusieurs réseaux souterrains notamment les câbles dEDG, les tuyaux de la SEG et des câbles de télécommunication.

Les premières gouttes  de pluies enregistrée le mois dernier à Conakry, ont ravivé chez la population la crainte d’une saison pluvieuse difficile sur les routes de la capitale. “Avant les grandes pluies, on ne finira pas les travaux mais on fera l’essentiel pour rendre la circulation un plue aisée dans la capitale Conakry, surtout à Kaloum”, assure Hadja Oumou Camara.

Ces travaux d’urgence s’effectuent essentiellement dans les communes de Kaloum, Dixinn, Matam et une partie de Matoto (derrière Faban). Le choix étant fait en fonction du taux de fréquentation et du niveau de dégradation des tronçons.

Après cette première étape Hadja Oumou Camara compte aller s’enquérir également de l’état d’avancement des travaux sur les tronçons Coyah-Dabola et Mamou-Labé.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top