A LA UNE

Ministère des TP : Oumou Camara interpellée par des députés au sujet de Guiter et Ebomaf, des poursuites judiciaires évoquées

Oumou Camara, ministre des TP

Les ratés dans la réalisation des tronçons Kankan-Mandiana par Guiter SA et Kankan-Kissidougou par Ebomaf, ont marqué la phase des questions-réponses d’une plénière à l’Assemblée nationale, consacrée à l’adoption de deux accords de prêt et un amendement concernant la réalisation des tronçons Dabola-Kouroussa, Géckédou-Kotembadou et Lola-Dananè. C’était ce mardi, 18 avril 2017. 

“Il y a un audit des  marchés de l’Etat notamment dans le domaine de l’énergie  et, en ce qui vous concerne, dans le domaine des travaux publics. Il y a des contrats de gré à gré  et un rapport a été déposé. Je vais parler des routes Kankan-Kissoudou, Dabola-Kouroussa et  kankan-mandiana (…)”, a entamé un député de l’opposition.

Répondant aux questions des parlementaires, Hadja Oumou Camara, ministre des Travaux publics,  refusera d’apporter la moindre réponse à l’inquiétude de ceux qui s’interrogent encore par rapport à ces marchés. “La question d’audit a été toujours posée et la réponse a été toujours donnée, on ne va plus revenir sur ça”, lance-t-elle. 

A son tour, Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire Libéral Démocrate, va enfoncer le clou et demander des poursuites judiciaires.

“Le groupe parlementaire Libéral Démocrate reste préoccupé par le non-respect des délais d’exécution et la qualité des ouvrages tel que définis dans les documents de base des contrats… Cet état de fait est devenu une réalité tangible, constatée ici et là par tous les citoyens et usagers de la route. Le groupe parlementaire Libéral Démocrate interpelle le gouvernement sur cette situation catastrophique. Pour rappel, nous pouvons citer le bitumage de la route Kankan-Kissidougou, qui a été octroyé par un marché de gré à gré, à une société Burkinabé qu’on appelle Ebomaf pour un coût d’un million cinq cent mille euros par km. Nous vous demandons, madame la ministre, d’entreprendre à l’encontre de cette société, des poursuites judiciaires”, a déclaré Fodé Oussou Fofana.

Le patron des Libéraux démocrates n’a pas manqué d’évoquer le cas de la Guinéenne de terrassement (Guiter SA). Là, encore, il dénonce un flou persistant. “Il en est de même madame la ministre pour route Kankan-Mandiana dont l’exécution accuse un retard considérable et non-justifié”, ajoute-t-il.

Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top