Actualités

Corruption en Guinée : l’ANLC amende l’avant-projet de loi anti-corruption

Le renforcement  de l’avant-projet de loi anti-corruption est au centre d’un atelier ouvert ce jeudi à Conakry.  Ce texte, élaboré par l’Agence Nationale de Lutte contre la Corruption (ANLC) sous la direction de feu Mohamed Falcon, tarde encore a été adopté par le Conseil des Ministres avant d’être soumis  au vote des députés. La rencontre de ce jeudi consiste à enrichir davantage ledit avant-projet de loi par des propositions faites par les participants venus notamment d’organisations de la société civile.  

Sékou Mohamed Sylla,  Directeur Général de l’Agence Nationale de Lutte Contre la Corruption (ANLC), a indiqué que l’objectif est d’encourager “les autorités à redoubler d’efforts pour que nous puissions respecter nos engagements sur le plan international».

Richard Kourouma, représentant du PNUD à la cérémonie d’ouverture des travaux, a promis l’accompagnement de son institution en faveur du renforcement du cadre institutionnel et juridique tendant à aider dans la lutte contre la corruption.

«Nous appuyons cette initiative de l’Agence Nationale de Lutte Contre la Corruption, pour la simple raison que la Guinée a ratifié différentes conventions axées sur la prévention et la lutte contre ce fléau», a-t-il mentionné.

Alhassane Djigué

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top