A LA UNE

Travaux publics : Le tronçon Bissikirima-Dinguiraye, loin d’être parmi les priorités du gouvernement

Photo darchive/ Hadja Oumou Camara, ministre des TP

Les ressortissants de Dinguiraye et autres usagers de l’axe Bissikirima-Dinguiraye, sont enfin fixés sur leur sort ! Pour voir ce tronçon bitumé, il faudrait peut être attendre un autre régime puisque les autorités actuelles ont fait savoir qu’il ne fait pas partie de leurs priorités.  C’est du moins ce qu’on peut retenir des informations fournies par Hadja Oumou Camara, ministre des Travaux Publics suite à une question du député uninominal de Dinguiraye à l’Assemblée nationale.

“Bissikirima-Dinguiraye fait 85 km, à quand aurons-nous un prêt pour que nous puissions avoir enfin cette route bitumée ?”, a interrogé l’honorable Fodé Maréga, député uninominal de Dinguiraye.

“Bissikirima-Dinguiraye fait partie des programmes gouvernementaux mais il y a des priorités”, a répondu  Hadja Oumou Camara, ministre des Travaux Publics. Elle ajoutera ensuite qu’il faut d’abord finaliser les routes nationales Numéro 1, 2, 3, 4, 5, 6 et 7.

L’objectif principal des autorités actuelles en matière d’infrastructures routières, a fait savoir Hadja Oumou Camara, est de relier toutes les préfectures  par des routes bitumées, relier la Guinée et tous ses pays voisins par des routes bitumées, améliorer la mobilité urbaine à Conakry et désenclaver au moins 60% de nos collectivités par des routes préfectorales et communautaires.

Curieux alors de savoir comment la préfecture de Dinguiraye, enclavée malgré son potentiel minier et agricole et son élevage florissant, a pu être exclue des priorités du régime d’Alpha Condé.

TAC

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top