Actualités

Justice : Lavocat de Toumba dénonce le comportement suspect dun proche de Cheick Sako

Dans la journée du jeudi 13 avril dernier, Toumba Diakité aurait reçu dans sa cellule la visite de Sékou Keita, chargée de communication du ministère de la Justice. Cette « insinuation » de Sékou Keita a provoqué lire de Me Paul Yomba Kourouma, avocat de Toumba Diakité.

La sécurité de Toumba Diakité à la maison centrale devient de plus en plus fragile, à en croire Me Yomba Kourouma. Lintroduction de Sékou Keita dans la cellule de Toumba Diakité en est une illustration pour lui.

« Sans permis de communiquer, sans titre pratiquement en labsence des avocats, du pool des juges dinstruction et du procureur, Sékou Keita sest introduit dans la cellule de Toumba », a-t-il déploré.

Pire, selon Me Yomba Kourouma, «  M. Keita dit à Toumba de dire à ses avocats de cesser de jeter lhuile dans le feu et que maintenant il ny a que le ministre seul qui est attentif à sa cause, il faut quil fasse attention avec ses avocats. Donc, Sékou Keita est allé contrebalancer notre résolution et éventuellement amener notre client à leur cause pour quil se déduise dans son interrogatoire », rouspète lavocat.

Il faut signaler quà cette phase de la procédure, il ny a que les avocats qui ont accès à Toumba, même le pool de juges ne le fait quen présence de ses avocats dans le respect de son droit à la défense. Cependant, cette incrustation du chargé de communication du ministère de la Justice relance la problématique de la sécurité de Toumba.

Sur ce,  Me Paul Yomba Kourouma sollicite le transfèrement de son client dans un lieu plus sécurisé. « Puisque si tout le monde a accès jusque dans sa cellule, sa sécurité est fragilisée. Nous allons réitérer notre demande de transfèrement. Nous prenons à témoin lopinion sur ce que toujours nous avons dénoncé. Lexécutif entre maintenant jusque dans le geôle pour traumatiser, pour menacer», prévient l’avocat. Et si cet appel nest pas entendu ? « Nous nous retrouverons pour aviser », a répondu Me Paul Yomba Kourouma.

Parlant du niveau davancement de la procédure judiciaire de laffaire 28 septembre, lavocat de Toumba Diakité regrette le blocage entretenu autour de cette affaire. «Nous sommes bloqués depuis la clôture de linterrogatoire sur le fond de Toumba. Tout est arrêté, pas dinterpellation, pas de confrontation. Nous sommes en train dimaginer que le pouvoir ne veut pas livrer ces personnes qui sont sous sa protection», a-t-il conclu.

Source : Indépendant

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top