Actualités

Ministère de l’Economie et des Finances : belle moisson pour le gouvernement à washington

Washington, le 24 Avril 2017 – Les Ministres du pool économique du Gouvernement à savoir les Ministres de l’Economie et des Finances, Malado Kaba, du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, ainsi que du Plan et de la coopération Internationale, Mama Kanny Diallo, viennent de boucler une mission de plusieurs jours à Washington aux Etats-Unis. A cette occasion, ils ont pris part aux réunions de l’Assemblée de printemps du Fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale.

La délégation guinéenne a eu une série de rencontres qui a permis entre autres de faire le point sur les activités de la Guinée avec les deux institutions. Une occasion mise à profit par ces ministres pour faire le point sur les développements récents et ceux intervenus depuis la conclusion positive du précédent programme soutenu par le FMI et d’autres partenaires.

Selon la Ministre de l’Economie et des Finances, cette année, les conditions sont favorables pour le Gouvernement qui a poursuivi une politique macroéconomique prudente ayant conduit à un cadre stable. Malado Kaba soutient que le Gouvernement entend renforcer cette politique qui s’inscrit dans le contexte du Plan National de Développement Economique et Social qu’il vient d’approuver et qui doit être soumis à l’Assemblée Nationale. Elle s’est dit confiante sur les projets de lois qui doivent être soumis à l’assemblée puis qu’ils semblent répondre aux différents aspects soulevés en terme de nécessité d’avoir un processus standardisé systématisé.

Ce PNDES prévoit un volume d’investissements importants nécessaire pour booster la croissance, la transformer et la diversifier en vue de renforcer la résilience de l’économie fragilisée lors de ces deux dernières années par le passage de l’épidémie Ebola, et le choc de la baisse du prix des matières premières. Le PNDES représente également le socle de toutes les discussions avec le FMI, ainsi que pour un futur programme pour des appuis et d’autres partenaires. Il consacre le secteur privé comme un des acteurs principaux dans la mise en œuvre de ce plan et du financement.

Au sortir de la traditionnelle réunion avec les Ministres des Finances des pays francophones qui se tient en marge de ces rencontres économiques, Malado Kaba a déclaré que la participation guinéenne   est venue à point nommé puisque cette année, la réunion converge avec ce que le Gouvernement prépare dans le cadre de la réglementation qu’il souhaite mettre en place dans le cadre du Partenariat Public-Privé. Malado Kaba rajoutera que le PNDES consacre le PPP comme un partenaire privilégié pour la mise en œuvre de ce plan.

Cette rencontre a aussi permis à la Ministre guinéenne de l’Economie et des Finances de s’inspirer des expériences étrangères et d’échanger avec ses homologues pour un développement maitrisé du continent pour promouvoir le secteur privé.

Autre bonne nouvelle, c’est l’octroi à la Guinée d’un prêt de 20 millions de dollars américain par le fonds de l’OPEP pour le développement international. Une somme destinée au financement du programme intégré de développent rural. Les secteurs de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage sont directement concernés. Le gouvernement peut développer le secteur de l’agriculture, moteur du développement de la Guinée en créant des unités de production agro-pastorale, ce qui améliorait le rendement. Accroitre la productivité de ces secteurs reste une priorité du gouvernement et ces fonds que L’OPEP vient de concéder à la Guinée serviront à aménager les pistes rurales et faciliter l’accès aux zones de production. Toute chose qui devrait assurer la sécurité alimentaire.

Au terme des travaux, la délégation espère recevoir très prochainement une mission du FMI dans le but de commencer des analyses nécessaires qui doivent permettre d’élaborer un programme. Malado Kaba souhaite que ce programme soit spécifique aux besoins de la Guinée notamment dans le secteur énergétique et routier pour promouvoir cette croissance forte, inclusive et durable. La Guinée est en programme avec elle-même, c’est pourquoi, elle continue de faire des efforts dans la mise en œuvre des réformes structurelles, car dit-elle, Il est essentiel que la Guinée devienne une terre d’accueil et d’attraction pour des investissements et surtout pour des investisseurs sérieux à réputation internationale.

Le Ministère de l’Economie et des Finances 

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top