Actualités

Bantama Sow s’offre Cellou Dalein et Ousmane Gaoual : «…ils marcheront sur nos cadavres»

Bantama Sow

Ce samedi encore, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, en tournée à l’intérieur du pays, et le député Ousmane Gaoual Diallo, n’ont pas échappé aux griffes du très controversé Bantama Sow.  

A l’occasion de l’assemblée générale ordinaire du RPG Arc-en-ciel, l’homme n’a pas été tendre avec le président de l’UFDG qui accuse le régime de Conakry de lui refuser des espaces publics à N’zérékoré.

«Il y a un leader de parti d’opposition qui est en tournée à travers le pays. Il dit qu’il est reçu par des milliers et des milliers de citoyens guinéens. A N’Zérékoré, il dit qu’il a été empêché par une dizaine de femmes. Mais s’il avait été accueilli par des milliers de personnes, est-ce que quinze femmes peuvent l’empêcher de tenir son meeting ? Plus loin, il dit que le président Alpha Condé a donné des instructions au préfet pour lui refuser des places publiques. Nous lui demandons de laisser Alpha Condé en paix. S’il est incapable de mobiliser ses militants, il n’a qu’à s’en prendre à lui-même», dira Sanoussy Bantama Sow.

Concernant Ousmane Gaoual Diallo, Bantama Sow dit prendre la communauté internationale à témoin suite à des propos jugés dangereux du député de Gaoual qui, il faut le rappeler a été jugé deux fois par la justice guinéenne pour son caractère violent dont il a du mal à se débarrasser.

«On a appris que si Dalein n’est pas président d’ici 2020, ça sera une catastrophe. Et ça se trouve sur tous les sites internets. Est-ce qu’il y a des élections présidentielles avant  2020 ? Comment Dalein aura le pouvoir avant 2020 ? Alors nous prenons acte et  lançons appel à la communauté internationale», a dit Bantama Sow.

Lorsque des leaders d’opinion et de partis politiques appellent à la violence et à l’insurrection, poursuit Bantama Sow, qu’est-ce qui doit être fait ?  

“Nous leur informons que s’il y a catastrophe en Guinée, celui qui a prononcé cette phrase, le parti politique qui a accepté que cette phrase soit prononcée dans son siège…, je pense qu’ils se trouvent tous en Guinée…. S’ils veulent le pouvoir avant 2020, ils marcheront sur nos cadavres» a lancé l’actuel ministre conseiller à la présidence.

Mamadou Sagnane

Commentaires

commentaires

1 Commentaire

1 Comment

  1. Alseny soumah

    1 mai 2017 at 1 h 51 min

    Ferme ta guele tu n’a rien a dire saufs de faire plaire ton mentor menteur qui n rien fait depuis qu’il l’à saufs kaleta calée…. écoute Gdantama incompétent on est fatigué avec les gros mensonges, au bout de 6ans vous nous a prouvé suffisamment que vous êtes incapable de faire les affaires des Guinéens.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top