Actualités

Zoom sur le GPT : Une assemblée sans Kassory, la mobilisation toujours appréciable

C’est un principe ancré dans les habitudes en Guinée   que les partis s’identifient à leurs leaders et que les mobilisations de toute nature, soient dépendantes d’eux.

Très peu de formations politiques dérogent  à cette règle  de fonctionnement.  D’après les observateurs  il n’y a que l’UFDG, et dans une certaine mesure le RPG Arc-en-ciel, qui sortent du lot.

On estime que ceux-ci n’ont pas besoin de la présence de leurs présidents respectifs à leurs assemblées pour faire le plein  de leurs sièges.

Le GPT pourrait, lui aussi  être compté et logé à ce cercle restreint.

Son assemblée générale de ce samedi 29 avril laisse présager de la réussite de ses campagnes de  sensibilisation à travers les porte à portes  avec des arguments, dit-on  trouvés dans le bilan de leur Président Kassory Fofana, ministre d’Etat chargé des investissements et  du partenariat public-privé.  L’exercice se passe dans un mouchoir de poche  d’après des militants.

Il était 10h quand notre reporter est arrivé au  siège du parti  à nongo, non loin du carrefour Conteya. Le dispositif était bien en place, mais on pouvait compter très peu de militants et cadres en ce moment.

A mesure que des minutes s’égrainaient, l’affluence devenait de plus en plus considérable.  Ces militants arrivaient seuls et  parfois en groupes.

En si peu de temps, l’ambiance est montée  d’un cran et  le siège a pris la couleur de la mobilisation

« Nous venons écouter nos responsables, car nous avons un devoir de restitution lors de nos réunions dans nos structures à la base demain (NDLR : dimanche) », disaient des militants très enthousiastes.  

Mobiliser ce nombre de militants dans le siège d’un parti politique à l’absence de son président, qui en plus, est de la mouvance ; est la question qui brûle les lèvres critiques.

Les militants ne manquent pas d’arguments.

« Kassory, est un bon produit facile à vendre. Il a un sens de management doublé d’une bonne gestion, qui tiennent  du prodige que même ses plus farouches détracteurs lui reconnaissent », a répondu  ce  militant du troisième âge qui est apparemment d’un niveau intellectuel très appréciable.

«Le combat politique,  c’est pas dans les medias, c’est plutôt  dans l’action et c’est ce que nous faisons », a lâché un responsable du parti.

Cet autre  combat pour la succession s’annonce passionnant. Le Président de la République maintient le suspens pour des raisons qui lui sont propres, mais il ne tarit pas d’éloges pour le travail que mène à ses côtés,  un de ses meilleurs alliés, en l’occurrence Dr Kassory Fofana.

Est-ce que cela suffit pour avoir une idée de ce qui peut advenir sans être chimérique.

En tout cas, le peuple suit de près et saura apprécier au bon moment.

Mohamed

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top