Actualités

1er mai à Kankan: Ce que la CNTG et l’USTG demandent au gouvernement et au patronat

C’est dans une ambiance festive que la date du 1er mai a été célébrée, ce lundi à Kankan. Comme à l’accoutumée, les responsables syndicaux venus de Conakry et des cinq préfectures de la région administrative de kankan, étaient massivement mobilisés devant le siège du syndicat des transporteurs. Ils ont observé une minute de silence à la mémoire des syndicalistes, décédés ou victimes de barbarie lors des mouvements de protestation.

Les syndicalistes ont dénoncé le chômage, la baisse du pouvoir d’achat, le bas salaire, la perte d’emplois et le manque de protection sociale. Selon Kadiatou Barry ,la porte-parole de l’Inter-centrale CNTG-USTG, ces tares s’expliquent par la corruption, l’impunité, la non application des décisions de justice, l’insécurité et la mauvaise gouvernance. La centrale syndicale interpelle le gouvernement et les entreprises du secteur mixte ou privé, à œuvrer davantage pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des employés.

Elle exige également l’engagement à la fonction publique de tous les homologues des universités publiques mais et surtout l’adoption d’une politique d’emploi et d’insertion des  jeunes pour lutter plus efficacement contre l’exode rurale et l’exil, des fléaux qui gangrènent de nos jours, la couche juvénile aussi bien en zone urbaine que rurale.

Les syndicalistes revendiquent auprès du gouvernement, l’arrêt immédiat des tracasseries policières et autres difficultés liées à d’autres corps de sécurité sur les axes routiers.

Selon nos sources, ces revendications compilées en 14 points et consignées dans un document, devraient être bientôt soumises au  gouvernement pour examen et validation en attendant d’être mises en application.

Mamadi CISSE, le correspondant régional de Mosaiqueguinee.com

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top