A LA UNE

1er mai : la mise en place d’un Conseil National du Dialogue Social et le renforcement des initiatives privées, parmi les doléances

Yamoussa Touré

C’est dans la division syndicale que la 130eme fête internationale du travail a été célébrée en Guinée. Si la CNTG et l’USTG ont manifesté leur joie au palais du peuple devant le Premier ministre,  l’autre  groupe de centrales syndicales dont la Confédération Syndicale Autonome des Travailleurs et des Retraités de Guinée, a célébré cette fête dans l’enceinte de la mairie  de Matam.

A cette occasion, le contenu du traditionnel cahier de doléances a été délivré  par Yamoussa Touré, Secrétaire Général de la COSATREG, qui a rappelé que cette année la fête est placée sous le signe de la promotion de la justice sociale en Guinée. C’est pourquoi, mentionne-t-il,  c’est le moment et le lieu d’attirer l’attention des partenaires sociaux.

«L’arrêt incessant de toute discrimination dont nous sommes victimes; la création et la mise en place immédiate du Conseil National du Dialogue Social de façon inclusive qui, pour nous, est l’un des cadres efficaces de concertation tripartite nationale; l’élargissement sans condition du Conseil Economique et Social dans sa partie tripartite, révision de la loi y afférente; la vulgarisation des textes de lois régissant les droits fondamentaux des travailleur(se)s et retraités dans les secteurs public, privé, mixte et informel; l’application effective de l’ancienne grille salariale des fonctionnaires en tenant compte les observations soulevées; la baisse du prix du litre du carburant à la pompe sur  la base d’un mécanisme de contrôle du respect des tarifs du transport urbain et interurbain; le respect par l’Assemblé nationales des textes de lois et conventions relatifs à la liberté et l’exercice de l’activité syndicale; la levée des sanctions contre les élus syndicaux des travailleurs de l’administration parlementaire  et enfin la rédaction d’un projet de loi relatif à l’organisation des élections sociales crédibles en République de Guinée», a souligné le Secrétaire Générale de la COSATREG, lisant le cahier de doléances.

Ces centrales syndicales encouragent également le gouvernement à travailler à la restauration des usines en cessation d’activité, la promotion d’emplois décents, le renforcement des initiatives privées, le règlement de la dette intérieure de l’Etat afin de soulager des entreprises créatrices d’emplois.

La satisfaction de ces sollicitations, soutiennent ces syndicats, consolidera durablement les relations de partenariat entre les organisations syndicales, les travailleurs, les retraités, les employeurs et le gouvernement afin d’assurer la promotion de la justice sociale en Guinée.

Alhassane Djigué www.mosaiqueguinee.com

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top