A LA UNE

Boké : La crise telle que vue par l’ancien ministre El hadj Papa Koly

Durant la semaine dernière, la région administrative de Boké a connu de fortes tensions. Les populations ont manifesté contre les sociétés minières et pour réclamer certains fondamentaux (eau et électricité). Comment expliquer cette situation ? Voici la réponse de l’ancien ministre de l’Energie, El hadj Papa Koly Kourouma, président du parti GRUP, interrogé par la rédaction de Mosaiqueguinee.com.

Lisez !

Cette manifestations est légitime  même si je n’apprécie pas la manière. Elle est l’expression d’un ras-le-bol des populations face aux nombreuses nuisances qu’elles subissent du fait du non-respect des normes environnementales par ces sociétés minières  .

Je réitère ici que ces sociétés exploitent  de façon sauvage nos ressources et impactent négativement la qualité de vie des populations riveraines.

Il est  inacceptable que le démarrage des projets d’une telle envergure ne soit pas  précédé par une étude d’impacts environnementale et sociale  (EIES) sérieuse comme prescrit par la loi.

Cette étude a pour but de recenser toutes les modifications qualitative, quantitative et fonctionnelle de tous les milieux se trouvant dans le pré périmètre de développement  du projet et de dresser un plan de gestion des impacts . L’obligation est faite de restituer le résultat de ses études aux populations riveraines au cours d’une audience publique afin d’acquérir leur adhésion au projet .

Tout manquement à cette formalité sera la source de  création d’un foyer de tension permanent entre les sociétés  et les populations. C’est ce qui arrive à Boké.

Propos receuillis par Thierno Amadou M’Bonet Camara

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top