A LA UNE

Insécurité et manque d’eau et d’électricité à Mamou : le préfet Mory Diallo fait des promesses !

A l’occasion de la célébration hier, lundi 1er mai 2017, de la 131ème journée internationale du travail, le préfet de Mamou, Mory Diallo, a évoqué le manque d’eau et d’électricité dans sa préfecture, mais aussi le  grand banditisme qui y règne.

S’exprimant sur la pénurie d’eau dans les différents quartiers, le préfet Mory Diallo  rassure que ce problème est l’une des préoccupations des autorités régionales et préfectorales. «Mamou a le privilège d’abriter chaque année, la revue annuelle de la direction générale de la SEG. Dans cette revue, nous avons compris les difficultés de la SEG. Nous pensons qu’avec tous ces efforts fournis, la desserte en eau va prendre de l’allure à Mamou», promet-il.

Parlant du manque d’électricité, le préfet rassure : «Si vous regardez les différentes artères de Mamou,  vous constaterez qu’en plus des panneaux solaires, ils sont en train d’installer des lampes publiques sur les poteaux électriques. Le réseau est en train d’être réhabilité à cent pour cent. L’ancien réseau qui est de notre âge va être abandonné au profit d’un réseau tout neuf qui donnera le courant dans toute la ville de Mamou».

Sur la question relative aux domaines octroyés au travailleurs pour la construction des logements sociaux à Sérè, le préfet accuse certains bénéficiaires de ces domaines, qui selon lui, les ont ensuite revendus à certains ressortissants.

Concernant l’insécurité, Mory Diallo demande le concours de tous les citoyens pour lutter contre le grand banditisme à Mamou. «Les coupeurs de route sont avec vous dans les familles,  il faut que vous ayiez le courage de les dénoncer», conclut le préfet Mory Diallo.

Depuis Mamou, Alpha Mamoudou Barry pour Mosaiqueguinee.com.

 

Commentaires

commentaires

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

To Top